Feu de forêt dans la zone d'exclusion de Tchernobyl : la situation s'améliore, selon Kiev

- Avec AFP

Feu de forêt dans la zone d'exclusion de Tchernobyl : la situation s'améliore, selon Kiev© Volodymyr Shuvayev Source: AFP
Incendie de forêt dans la zone d'exclusion de Tchernobyl le 12 avril.

Plus de 400 pompiers ukrainiens combattent un important incendie dans la zone d'exclusion de Tchernobyl, déclenché depuis une dizaine de jours. Selon les autorités, il n'y a plus à présent que des «foyers isolés» et des «feux couvants».

Les efforts des pompiers et la pluie ont permis de réduire le feu de forêt ravageant la zone d'exclusion de Tchernobyl, ont assuré le 14 avril les autorités ukrainiennes.

Entretenu par le vent et une sécheresse inhabituelle, l'incendie s'est déclaré il y a une dizaine de jours dans ce territoire fortement contaminé, théâtre du pire accident nucléaire de l'Histoire en 1986. Critiqué ces derniers jours pour son inaction face au sinistre d'une ampleur inédite, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a fini par annoncer le 13 avril dans la soirée qu'il «suivait la situation de très près» et promis de convoquer le chef du service d'Etat pour les situations d'urgence.

«Je surveille de près la situation dans la zone de Tchernobyl. Je remercie les pompiers qui font de leur mieux. Demain, j'entendrai des informations du chef du service d'urgence d'Etat de l'Ukraine, Mykola Chechotkin. Les conclusions ne seront pas retardées. La société doit connaître la vérité et être en sécurité.», a-t-il écrit sur Twitter, alors que des rumeurs sur une hausse de la radioactivité ou les risques pesant sur la centrale circulaient sur les réseaux sociaux. 

«Il n'y a plus de feu ouvert», a assuré le 14 avril au matin dans un communiqué le service pour les situations d'urgence, faisant état de «foyers isolés» et de «feux couvants». Les autorités ont cessé depuis plusieurs jours de publier leurs estimations sur la taille de l'incendie.

Le taux de radiation à Kiev et dans sa région ne dépasse pas le niveau naturel

«Le taux de radiation à Kiev et dans sa région ne dépasse pas le niveau naturel», ajoute le communiqué, selon lequel plus de 400 secouristes et pompiers, trois avions et trois hélicoptères sont déployés. Le 13 avril, ces appareils ont déversé près de 540 tonnes d'eau, selon la même source.

L'incendie a été provoqué par un jeune habitant vivant près de la zone de Tchernobyl, qui a dit avoir mis le feu à de l'herbe «pour s'amuser» selon la police.

Un réacteur de la centrale de Tchernobyl avait explosé le 26 avril 1986 contaminant, selon certaines estimations, jusqu'aux trois quarts de l'Europe. La zone, dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale accidentée, reste depuis largement à l'abandon.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»