Téhéran annonce récupérer au Luxembourg des fonds que «les Américains avaient confisqués»

- Avec AFP

Téhéran annonce récupérer au Luxembourg des fonds que «les Américains avaient confisqués»© Iranian Presidency Source: AFP
Le président de la République islamique d'Iran, Hassan Rohani (image d'illustration)

Le président iranien Hassan Rohani a affirmé que son pays avait obtenu le déblocage au Luxembourg de fonds s'élevant à 1,6 milliard de dollars et qui avaient été gelés à la demande de Washington.

Le président de la République islamique d'Iran, Hassan Rohani, s'est félicité ce 12 avril d'une «belle victoire» juridique du ministère des Affaires étrangères et de la banque centrale iranienne, affirmant qu'ils avaient réussi à débloquer 1,6 milliards de dollars au Luxembourg, jusqu'alors gelés à la demande des Etats-Unis.

«Les Américains avaient mis la main dessus et les avaient confisqués», a-t-il déclaré. «[Après] des mois [de procédure], nous avons réussi il y a quelques jours et avons libéré cet argent», a ajouté le président alors que les sanctions dont l'Iran fait l'objet mettent en difficulté son pays dans le contexte de la crise sanitaire mondiale du coronavirus.

Selon le média en ligne luxembourgeois Paperjam cité par l'AFP, la cour de cassation du Luxembourg avait consacré en avril 2019 une audience à l'affaire des fonds iraniens bloqués dans ce pays à la demande des Etats-Unis, mais n'avait depuis lors rendu publique aucune décision sur ce dossier.

En mars 2017, la justice luxembourgeoise avait jugé «irrecevable» une demande de la Banque centrale iranienne de dégeler 1,6 milliard de dollars lui appartenant. Ces fonds, gérés par la chambre de compensation Clearstream, avaient été gelés en janvier 2016 à la demande des avocats de victimes des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, en vue d'une saisie au profit de leurs clients. L'Iran a toujours démenti avoir le moindre lien avec les auteurs de ces attentats, ressortissants de pays arabes, en majorité saoudiens.

Les tensions américano-iraniennes se poursuivent en dépit de la pandémie

Ennemi de Washington avec qui les relations diplomatiques sont coupées depuis 1980, Téhéran fait face à une crise sur le plan économique, provoquée par le rétablissement de sanctions américaines en 2018, et sur le plan sanitaire, dans le cadre de la pandémie de Covid-19.

Asphyxié financièrement par les sanctions américaines, l'Iran a annoncé en mars avoir demandé au Fonds monétaire international (FMI) une ligne de crédit d'urgence pour un montant pouvant s'élever à environ cinq milliards de dollars.

Mais Washington, qui dispose d'un droit de veto au sein de cette institution, a jusqu'à présent expliqué n'avoir aucune intention d'autoriser un tel prêt, arguant que Téhéran utilisait ses ressources pour financer «le terrorisme à l'étranger».

Avec près de 4 500 décès provoqués par la maladie sur un total de plus de 71 500 cas confirmés, l'Iran est le pays du Moyen-Orient le plus touché par le Covid-19. Le nombre de décès annoncés y est toutefois, pour l'heure, largement inférieur à celui annoncé par les Etats-Unis, l'Italie, l'Espagne, la France ou encore le Royaume-Uni.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»