Bachar el-Assad pourrait faire partie d'une période de transition, admet le président turc Erdogan

Le président turc Erdogan estime que Bachar al-Assad pourra rester au pouvoir le temps d'organiser la transition en Syrie. Source: Reuters
Le président turc Erdogan estime que Bachar al-Assad pourra rester au pouvoir le temps d'organiser la transition en Syrie.

Farouche opposant au président syrien ces dernières années, le président turc Recep Tayyip Erdogan semble changer d'avis en expliquant que le processus de transition en Syrie pourrait se faire avec l'aide de Bachar el-Assad.

C'est une preuve du changement de ton global à l'égard de Bachar el-Assad. Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a toujours été un farouche opposant au président syrien, semble changer son fusil d'épaule et a reconnu aujourd'hui qu'une solution en Syrie pourrait passer par Bachar as-Assad. «Il est possible que ce processus se fasse sans Assad, comme ce processus de transition peut se faire avec lui», a affirmé le président turc.

Toutefois, pour lui, le maintien de Bachar el-Assad ne peut être que provisoire. Recep Tayyip Erdogan a ainsi affirmé que «personne ne voit un avenir avec Assad en Syrie. Il est impossible pour eux (les Syriens, ndlr) d'accepter» el-Assad qui «a conduit à la mort de jusqu'à 350 000 personnes».

Ces propos confirment toutefois un changement de position assez sérieux de la part de la Turquie envers Bachar el-Assad. Un infléchissement de la position turc qui intervient alors que plusieurs pays, dont les États-Unis, l'Allemagne ou la France semblent revoir leur position au sujet du président syrien. 

Ankara avait jusque là rejeté toute solution politique qui inclurait le président syrien. Appui de la Syrie pendant de longues années, la Turquie a ouvertement appuyé les rebelles dans le conflit.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales