Afghanistan : une attaque des Taliban tue une vingtaine de policiers et miliciens

- Avec AFP

Afghanistan : une attaque des Taliban tue une vingtaine de policiers et miliciens© MOHAMMAD ISMAIL Source: Reuters
Image d'illustration.

Une vingtaine de policiers et miliciens pro-gouvernementaux sont morts dans une attaque des Taliban dans le nord-est du pays. Une tuerie commise dans un contexte d'incertitude sur les négociations qui doivent mettre fin à 40 ans de guerre.

Une vingtaine de policiers, soldats et miliciens pro-gouvernementaux ont été tués lors de deux assauts lancés par des Taliban, ont indiqué le 30 mars des responsables, alors que Kaboul et les insurgés se préparent à des discussions inédites afin de définir l'avenir du pays en guerre depuis 40 ans.

Dans la province de Takhar, dans le nord-est du pays, «les Taliban ont attaqué plusieurs postes de police et la maison du chef de police du district», a déclaré à l'AFP Khalil Assir, le chef de la police de la province. Six soldats ainsi que 13 policiers et miliciens anti-gouvernementaux ont été tués dans l'assaut qui a duré cinq heures, a-t-il précisé.

Un mariage était en cours dans la maison du chef des forces de l'ordre mais «la police l'a bravement défendue et empêché les Taliban d'atteindre la célébration», en tuant certains, a ajouté Khalil Assir. Selon Mohammad Azam Afzali, un membre du conseil de la province, les combats ont duré au moins 7 heures, et 17 policiers et miliciens ont été tués par les insurgés, qui ont capturé plusieurs avant-postes. 

Les Taliban n'ont pas encore officiellement réagi. 

Le 29 mars, six soldats ont été tués dans une autre attaque des rebelles, contre un poste de l'armée afghane dans la province de Zaboul (sud), selon un communiqué du ministère de la Défense. Quatre personnes ont également été blessées lorsqu'une bombe, attachée à un véhicule, a explosé à Kaboul le 30 au matin, selon le ministère de l'Intérieur. L'attaque n'a pas été revendiquée pour l'instant.

Négociations compromises

Ces violences interviennent alors que les tractations se poursuivent en vue de démarrer des négociations entre le gouvernement afghan et les Taliban. 

Ceux-ci ont accepté de discuter avec Kaboul dans un accord signé avec les Etats-Unis à Doha (Qatar) le 29 février, mais ce dialogue, censé débuter à Oslo (Norvège) le 10 mars, a été retardé par des désaccords, notamment au sujet d'un échange de prisonniers et de la composition de l'équipe de négociateurs proposée par le gouvernement afghan. 

Aucune nouvelle date d'ouverture de ces négociations inter-afghanes n'a été annoncée. 

La semaine précédente, des responsables du gouvernement afghan avaient annoncé qu'une rencontre avec les Taliban, afin de discuter de l'échange de prisonniers, devait avoir lieu «dans les prochains jours».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»