«Ce serait un don du ciel si ça marchait» : les Etats-Unis valident la chloroquine en hôpital

- Avec AFP

«Ce serait un don du ciel si ça marchait» : les Etats-Unis valident la chloroquine en hôpital© Al Drago Source: Reuters
Le président américain Donald Trump prend la parole lors d'une réunion avec des distributeurs de la chaîne d'approvisionnement dans la salle du Cabinet de la Maison Blanche à Washington, États-Unis, le 29 mars 2020 (image d'illustration).

Aux Etats-Unis, le régulateur du médicament autorise désormais l'usage de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine dans les hôpitaux, afin qu'ils soient «distribués et prescrits par des médecins aux patients [...] atteints du Covid-19».

La Food and Drug Administration, qui régule l'usage des médicaments aux Etats-Unis a autorisé, le 29 mars, l'utilisation de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine – traitements antipaludiques sur lesquels le président Donald Trump fonde de grands espoirs – uniquement dans les hôpitaux, afin de traiter les personnes contaminées par le Covid-19.

Dans un communiqué, le département de la Santé a indiqué que la FDA donnait son feu vert pour que ces traitements soient «distribués et prescrits par des médecins aux patients adolescents et adultes hospitalisés atteints du Covid-19, de manière adaptée, quand un essai clinique n'est pas disponible ou faisable».

«Ce serait un don du ciel si ça marchait»

Le président américain avait vanté le 24 mars les mérites de ce médicament. «Il y a de bonnes chances que cela puisse avoir un énorme impact. Ce serait un don du ciel si ça marchait», avait-il déclaré.

Néanmoins, les autorités sanitaires américaines ont prévenu le grand public qu'il ne devait pas s'auto-médicamenter. Un habitant de l'Arizona (sud-ouest) qui avait ingéré du phosphate de chloroquine, employé pour désinfecter les aquariums, en est mort.

Deux corps médicaux américains, l'Institut national de la Santé (NIH) et l'Autorité pour la recherche-développement dans le domaine biomédical (Barda), travaillent sur des essais cliniques.

En France, le professeur Didier Raoult défend ce traitement et a avancé des études qui n'ont cependant pas entièrement convaincu la communauté scientifique. Un essai selon le protocole de Didier Raoult, avec l'hydroxychloroquine et l'azithromycine (un antibiotique) doit bientôt démarrer à New York.

Selon les dernières statistiques de l'université Johns Hopkins reprises par l'AFP, les Etats-Unis compteraient désormais plus de 140 000 cas et 2 489 décès liés à la pandémie de Covid-19.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»