Depuis 2011, Bachar el-Assad est passé d'ennemi public à potentiel soutien pour l'Occident

Depuis 2011, Bachar el-Assad est passé d'ennemi public à potentiel soutien pour l'Occident Source: Reuters
Bachar Al-Assad

Alors que Daesh s'est imposé en Irak et en Syrie, la position occidentale envers Bachar el-Assad a considérablement évolué. Si son départ est toujours souhaité par l'occident, certains envisagent désormais de s’accommoder du président syrien.

En 2011, au départ de la rebellion en Syrie, les Européens et les Etats-Unis ont considéré Bachar el-Assad comme l'ennemi, allant jusqu'à envisager des bombardements sur la Syrie. L'avènement de Daesh en Irak et en Syrie a fait évoluer les discours. Retour sur 3 ans de déclarations de françaises, britanniques, allemandes et américaines en une infographie. 

En savoir plus : Merkel souhaite impliquer Bachar el-Assad dans la résolution du conflit syrien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»