Coronavirus : la France a commandé plus d'un milliard de masques à l'étranger, dont la Chine

Coronavirus : la France a commandé plus d'un milliard de masques à l'étranger, dont la Chine© Nicolas Asfouri Source: AFP
Emmanuel Macron et Xi Jinping, le 6 novembre 2019, à Pékin, en Chine (image d'illustration).

Le ministre de la Santé a annoncé en conférence de presse commune avec le Premier ministre qu'«un chiffre qui dépasse désormais le milliard» de masques avait été commandé à l'étranger, notamment en Chine.

«Je peux vous annoncer un chiffre qui dépasse désormais le milliard [de masques commandés à l'étranger]», a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran au sujet de commandes de masques de protection pour les semaines et les mois à venir lors d'une conférence de presse en compagnie du Premier ministre le 28 mars. 

«Un pont aérien étroit et intensif entre la France et la Chine a été mis en place de manière à faciliter les entrées des masques sur notre territoire», a-t-il assuré par ailleurs. 

«Nous produisons 8 millions de masques par semaine, nous en consommons 40 millions et vous savez que nos réserves ne sont pas infinies», a-t-il en outre rappelé. 

«Aucun pays ne fait face à sa demande de masques actuellement», a-t-il affirmé, faisant état de la «vigilance accrue» des pays exportateurs concernant leurs propres besoins devant l'épidémie. 

«Ainsi, je n'ai la certitude [...] qu'à la minute où l'avion qui doit amener les masques atterrit sur le tarmac des aéroports français concernés», a-t-il précisé. 

Une première livraison le 29 mars ? 

Précédemment, le journal Le Monde évoquait le 27 mars une opération de grande envergure élaborée par la France et la Chine. Selon le quotidien, la Chine devrait livrer à la France, par voie aérienne, plus de 600 millions de masques dont 74 millions de type FFP2, mais également du matériel médical plus lourd comme des appareils respiratoires, afin d’endiguer la pandémie de coronavirus. Ce «pont aérien» pourrait être maintenu durant 14 semaines.

«Nous avons prévu des avions-cargo qui iront en Chine chercher les masques. Ils sont prévus, ils sont affrétés, on peut évoquer l’image du pont aérien. De fait, c’est ce qui va se passer», avait fait savoir le Premier ministre Edouard Philippe le 25 mars au Sénat.

D'après le quotidien, un premier avion-cargo devrait décoller le 29 mars pour acheminer en France dix millions de masques, avant un second vol similaire le 31 mars. Le montant total de ces deux livraisons avoisinerait les 3 millions d’euros.

Une fois en France, les équipements seront livrés dans les entrepôts de Santé publique France, avant d’être distribués par des prestataires selon les besoins.

La Chine avait demandé, fin janvier, l’aide de la Commission européenne pour faire face au virus. L’Union européenne avait alors envoyé 56 tonnes de matériel sanitaire, dont des combinaisons de protection, des masques ou encore des produits désinfectants.

Selon le dernier bilan officiel, daté du 27 mars au soir, 1 995 personnes ont perdu la vie en France des suites du coronavirus (+300 en 24h) et 3 787 patients se trouvent actuellement dans un service hospitalier de réanimation, soit 412 de plus que la veille, pour un total de 32 964 cas recensés dans l'Hexagone.

    Raconter l'actualité

    Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

    En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
    OK

    Ce site utilise des cookies.

    En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»