Coronavirus: Poutine pointe une «désinformation» de l'étranger destinée à semer la panique en Russie

- Avec AFP

Coronavirus: Poutine pointe une «désinformation» de l'étranger destinée à semer la panique en Russie© Sputnik / Aleksey Nikolskyi / Kremlin Source: Reuters
Le président russe Vladimir Poutine préside une réunion avec des membres du gouvernement à la résidence d'État Novo-Ogaryovo près de de Moscou, Russie le 4 mars 2020.

Alerté sur le fait que des rumeurs grandissantes sur les réseaux sociaux accusent le gouvernement de dissimuler le nombre de malade du coronavirus en Russie, Vladimir Poutine a dénoncé des «désinformations provocatrices» organisées depuis l'étranger.

Le président russe, Vladimir Poutine, a dénoncé ce 4 mars des «désinformations provocatrices» sur l'ampleur de la propagation du nouveau coronavirus en Russie, organisées selon lui de l'étranger et visant à «semer la panique».

«En ce qui concerne ces désinformations provocatrices, le FSB [services de sécurité russes] rapporte qu'elles sont essentiellement organisées de l'étranger», a en effet déclaré Vladimir Poutine lors d'une réunion du gouvernement russe.

Des fake news affirmant qu'un grand nombre de malades ont été enregistrés sur le territoire russe et que les autorités dissimulent cette information vont bon train sur les réseaux sociaux

«L'objectif de ces désinformations est clair : semer la panique parmi la population», a-t-il ajouté, appelant à y faire face en fournissant des «informations opportunes, complètes et fiables» au peuple russe. Le président russe réagissait à un rapport du vice-Premier ministre chargé de la Santé, Tatiana Golikova, sur la situation autour de l'épidémie en Russie. «Ces derniers temps, des fake news affirmant qu'un grand nombre de malades ont été enregistrés sur le territoire russe et que les autorités dissimulent cette information vont bon train sur les réseaux sociaux», avait expliqué Tatiana Golikova.

La Russie est en outre elle-même accusée de désinformation sur le nouveau coronavirus. Fin février, le sous-secrétaire d'Etat américain chargé de l'Europe et de l'Eurasie, Philip Reeker, avait expliqué à l'AFP que des milliers de comptes liés à la Russie sur Twitter, Facebook et Instagram propageaint des «fausses informations» anti-américaines sur l'épidémie. La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova avait alors qualifié ces accusations de «délibérément fausses».

Le virus Covid-19 originaire de Chine a contaminé plus de 92 000 personnes dans le monde et fait près de 3 200 morts. La Russie a confirmé six contaminations : un homme revenant d'Italie et diagnostiqué à Moscou, deux Chinois depuis déclarés guéris, et trois Russes contaminés sur le paquebot Diamond Princess et rapatriés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»