Epidémie de coronavirus : la Russie va suspendre l'entrée des citoyens chinois sur son territoire

Epidémie de coronavirus : la Russie va suspendre l'entrée des citoyens chinois sur son territoire© NEXU Science Communication/via REUTERS
Reproduction par ordinateur de la structure d'un "bétacoronavirus", type de virus lié au COVID-19 (image d'illustration).

Le vice-Premier ministre russe Tatiana Golikova a annoncé que l'entrée des citoyens chinois sur le territoire russe serait temporairement suspendue à compter du 20 février, pour lutter contre l'épidémie de coronavirus.

«L'entrée des ressortissants chinois via les frontières gouvernementales russes est suspendue à partir du 20 février pour les voyages de travail, les voyages privés, les études et le tourisme», a annoncé ce 18 février Tatiana Golikova, vice-Premier ministre de la Fédération de Russie en charge de la Santé, citée par l'agence de presse russe Tass.

Selon les propos de Tatiana Golikova, également à la tête du groupe de travail chargé de la lutte contre le coronavirus, cette mesure temporaire a été prise «en raison de l'aggravation de l'épidémie en Chine et du fait que des ressortissants chinois continuent d'arriver sur le territoire russe». Pays dont est partie l'épidémie de coronavirus, la  Chine partage avec la Russie plusieurs milliers de kilomètres de frontières.

Un décret ad hoc a été signé par le Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine ce 18 février.

Selon des chiffres en date du 18 février communiqués par les autorités chinoises et citées par Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, 72 528 cas de personnes infectées ont été enregistrés en Chine. 1 850 personnes sont décédées dans ce pays en raison du coronavirus. Le dirigeant de l'OMS a en outre ajouté que 92 cas de transmission d'homme à homme du coronavirus avaient été répertoriés dans 12 pays différents, en dehors de la Chine.

Moscou avait déjà pris des mesures draconiennes pour tenter d'empêcher l'épidémie de se propager sur son territoire, notamment en fermant ses frontières avec la Chine, en coupant les liaisons ferroviaires avec ce pays et en diminuant le nombre de vols vers des villes chinoises.

Les autorités russes ont pour l'heure fait état de deux malades du coronavirus, mais ceux-ci sont sortis de l'hôpital après une infection légère.

Lire aussi : Un vaccin prêt dans 18 mois ? L'OMS fait du coronavirus l'«ennemi public numéro 1»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»