Tensions en Syrie : l'UE craint un «risque de confrontation militaire internationale majeure»

- Avec AFP

Tensions en Syrie : l'UE craint un «risque de confrontation militaire internationale majeure»© Umit Bektas Source: AFP
Des combattants traversent le centre-ville d'Idlib depuis Saraqeb dans la province d'Idlib, en Syrie, le 28 février 2020.

Alors que la tension est montée d'un cran ces dernières 24h entre la Turquie et la Russie à propos de la situation au nord-ouest de la Syrie, l'Union européenne a exprimé sa vive inquiétude quant au risque d'une confrontation militaire.

L'Union européenne s'inquiète d'un «risque de confrontation militaire internationale majeure» en Syrie et «envisagera toutes les mesures nécessaires pour protéger ses intérêts en matière de sécurité», a annoncé ce 28 février le chef de sa diplomatie Josep Borrell, alors que la situation s'est considérablement tendue ces dernières 24h entre Moscou et Ankara.

«Il est urgent de mettre un terme à l'escalade actuelle. Il y a un risque de glissement vers une confrontation militaire internationale ouverte majeure», a-t-il déclaré dans un message sur son compte Twitter. «L'UE appelle toutes les parties à une désescalade rapide et regrette toutes les pertes de vies humaines», a-t-il ajouté. «L'UE envisagera toutes les mesures nécessaires pour protéger ses intérêts en matière de sécurité. Nous sommes en contact avec tous les acteurs concernés», a conclu le diplomate.

Un haut responsable turc a déclaré le matin que la Turquie n'empêcherait plus les migrants qui essaient de se rendre en Europe de franchir la frontière, peu après la mort d'au moins 33 militaires turcs dans la région d'Idleb (nord-ouest de la Syrie) dans des frappes aériennes attribuées par Ankara à Damas, soutenu militairement par la Russie. La Grèce a décidé de renforcer ses patrouilles à la frontière avec la Turquie après cette annonce.

Par ailleurs, le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan ont discuté au téléphone ce 28 février, selon Sergueï Lavrov. Ce coup de fil a eu lieu à l'initiative d'Ankara, a précisé le chef de la diplomatie russe qui a présenté ses condoléances à la Turquie, assurant vouloir éviter que de «telles tragédies» se reproduisent et que Moscou «fait tout pour assurer la sécurité des soldats turcs» déployés en Syrie. Lors de cet échange téléphonique, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont convenu de mettre en place de nouvelles mesures visant à un apaisement des tensions en Syrie, particulièrement dans le nord-ouest du pays, selon des informations du Kremlin rapportées par l'agence Reuters.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»