Des chasseurs allemands totalement armés patrouillent dans le ciel de la Baltique

Les avions de chasse Typhoon© Ints Kalnins Source: Reuters
Les avions de chasse Typhoon

L’armement complet, dont les avions de chasse allemands Eurofighter Typhoon qui ont commencé de patrouiller dans l’espace aérienne des pays Baltes sont équipés, doit «motiver» les pilotes, affirme le commandement militaire.

Les jets allemands parcourent le ciel de la Baltique complètement armés «pour la première fois depuis le début de la crise ukrainienne», a déclaré l’inspecteur de l’armée de l’air allemande Karl Müllner à l’agence DPA. Il a aussi précisé que cette décision n’était pas liée à «l’escalade» mais qu’elle était nécessaire pour garantir la parité en cas de rencontre d’un ennemi potentiel. Le responsable militaire allemand n’a pas pour autant donné davantage d’information sur les forces aériennes qui pourraient devenir cet «ennemi».

En ce qui concerne les munitions à bord des avions, Karl Müllner a déclaré qu’elles étaient également nécessaires pour motiver les pilotes dans l’accomplissement de leur mission dans le ciel des pays baltes.

En savoir plus : Le Pentagone aurait mis à jour ses plans de guerre contre une Russie «potentiellement agressive»

De septembre à décembre 2014, des avions allemandes avaient déjà patrouillé dans les espaces aériens letton, lithuanien et estonien – étant donné qu’aucun de ces pays de l’OTAN ne dispose d’avions de combat – mais sans munitions, une décision politique pour faire baisser la tension, a encore précisé Karl Müllner.

Mais depuis le rattachement de la Crimée à la Russie, les plans de l’OTAN ont changé.

Depuis le 1er septembre, quatre avions de chasse allemands Eurofighter Typhoon et quatre avions de chasse hongrois JAS 39C Gripen défendent l’espace aérienne des pays baltes. Les avions de Berlin sont basés à Amari en Estonie tandis que ceux de Budapest sont à Siauliai, en Lituanie.

Le mois dernier, le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré que l’importante présence de troupes près de la frontière russe avait pour but d’instaurer une «domination» en Europe. Sergueï Lavrov avait également précisé que les actions de l’OTAN étaient «contre-productives» et ne faisaient qu’ajouter un «fardeau financier» aux pays-membres tout en «détournant» leur attention des autres menaces. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales