Ce que l'on sait de l'assaillant présumé des bars à chicha de Hanau

Ce que l'on sait de l'assaillant présumé des bars à chicha de Hanau© Kai Pfaffenbach Source: Reuters
Près de la scène de crime à Hanau, le 20 février 2020.

Alors que le parquet antiterroriste – qui soupçonne une «motivation xénophobe» – s'est saisi de l'enquête sur la fusillade qui a visé deux bars à chicha à Hanau, les médias allemands évoquent le profil d'un assaillant aux positions d'extrême droite.

La personne soupçonnée d'être l'auteur des fusillades qui ont fait au moins neuf morts à Hanau, près de Francfort en Allemagne, a été retrouvée «morte à son domicile», a fait savoir la police allemande.

Alors que le parquet anti-terrorisme allemand s'est saisi ce 20 février de l'enquête et soupçonne une «motivation xénophobe» de l'acte, les médias allemands ont communiqué des informations sur le profil de l'assaillant.

«L'auteur probable a été trouvé sans vie à son domicile à Hanau. Les forces d'intervention spéciale de la police y ont de plus découvert un autre corps. L'enquête se poursuit. Actuellement il n'y a pas d'indication selon laquelle il y aurait d'autres auteurs», a écrit sur Twitter la police du sud-est du Land de Hesse. 

Identifié comme «Tobias R.» par plusieurs médias allemands, le suspect avait 43 ans et a été découvert auprès du corps sans vie de sa mère, selon la chaîne ARD. La police a également retrouvé sa voiture qui contenait des munitions et chargeurs, a précisé la presse locale, ajoutant que l'assaillant présumé était muni d'un permis de chasse et serait de nationalité allemande.

En début de matinée, ce 20 février, le quotidien allemand Bild évoque des «meurtres d'extrême droite», après la découverte d'une lettre de confession et d'une vidéo laissée par le suspect. «Il semblerait que les motifs [du tireur] soient d'extrême-droite», a ensuite déclaré le ministre de l'Intérieur du land de Hesse. Selon Peter Neumann, spécialiste du terrorisme au King's College de Londres, il s'agirait d'un «manifeste de 24 pages» confessant une «haine des étrangers et des non-blancs».

«Il appelle à l'extermination de plusieurs pays en Afrique du Nord, au Proche-Orient et en Asie centrale» en usant «de termes explicitement eugénistes, affirmant que la science prouve que certaines races sont supérieures», selon Peter Neumann sur Twitter. L'homme estimerait avoir été «surveillé toute sa vie par les services secrets» et se décrit comme un «incel», un «célibataire involontaire», «confessant n'avoir jamais eu de relation avec une femme».

Selon le journal Bild, l'assaillant aurait évoqué, entre autres, la nécessité de détruire certains peuples dont l'expulsion d'Allemagne ne peut plus être réalisée.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»