Moscou annonce la mort de plusieurs experts militaires russes et turcs en Syrie

Moscou annonce la mort de plusieurs experts militaires russes et turcs en Syrie© AAREF WATAD Source: AFP
Des véhicules militaires turcs se dirigent vers le sud de la province syrienne d'Idleb (nord-ouest) en passant par la ville d'Atareb, le 3 février 2020 (image d'illustration).

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé, ce 6 février, la mort de plusieurs experts militaires russes et turcs en Syrie. Ces derniers avaient pour mission de faire respecter le cessez-le-feu dans la zone de désescalade d'Idleb.

Ce 6 février, dans un communiqué cité par l’agence de presse Tass, le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé la mort en Syrie de plusieurs experts militaires russes et turcs au cours du mois de janvier. Selon le ministère, les experts militaires russes et turcs tentaient de faire respecter le cessez-le-feu dans la zone de désescalade dans la province d'Idleb (nord-ouest) conformément à l’accord russo-turc de septembre 2018.

En réponse, «les terroristes n'ont pas réduit leurs activités mais au contraire ont accru leurs attaques» dans cette zone. «Le nombre de morts et de blessés parmi les troupes syriennes et les civils en dehors de la zone de désescalade se compte en centaines», ajoute le communiqué.

Dans le même temps, lors d'un point presse, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a affirmé que les attaques terroristes perpétrées à ce jour contre l’armée syrienne et les infrastructures russes étaient fomentées depuis une zone contrôlée par la Turquie. Face à cette nouvelle détérioration du climat sécuritaire dans la région, Dmitri Peskov n’a pas écarté la tenue d'une nouvelle rencontre entre Vladimir Poutine et son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan : «Nous n’excluons pas une rencontre [entre les deux chefs d’Etat] autour de la question d’Idleb. Comme vous le savez, quand ils le jugent nécessaires messieurs Poutine et Erdogan prennent rapidement la décision d’organiser une rencontre.»

La Turquie menace d'une nouvelle offensive 

Cette annonce des autorités russes intervient alors que l’escalade des tensions se poursuit au nord-ouest de la Syrie. Le 3 février, le ministère turc de la Défense avait, en effet, affirmé dans un communiqué que ses forces armées avaient subi des tirs d'artillerie nourris des soldats du gouvernement syrien aux environs d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, faisant quatre morts et neuf blessés, dont un gravement, selon Ankara. 

Des accusations démenties rapidement par Damas : «La Syrie déplore l’insistance du président du régime turc Erdogan sur ses mensonges, prétendant que ses forces sont entrées au nord d’Alep conformément à l’accord d’Adana pour la lutte contre le terrorisme», pouvait-on lire dans un communiqué diffusé par l'agence de presse syrienne Sana. Quelques jours après l’incident, le président turc avait menacé de recourir à la force pour déloger des soldats syriens accusés d'occuper des postes d'observations édifiés par Ankara, faisant resurgir à nouveau le risque d’un enlisement du conflit syrien.

Lire aussi : Offensive à Idleb : Moscou fustige l'inquiétude «hypocrite» de Washington concernant les civils

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»