Coronavirus : plusieurs villes chinoises en quarantaine, les images de victimes affluent

Coronavirus : plusieurs villes chinoises en quarantaine, les images de victimes affluent© Martin Pollard Source: Reuters
Vidéo
Des policiers contrôlent un véhicule à Xianning, dans la province du Hubei, le 24 janvier 2020, en Chine (image d'illustration).

L'épidémie de coronavirus qui touche la Chine poursuit sa propagation. La ville de Wuhan, épicentre de l'épidémie, vit notamment coupée du monde. De nombreux internautes partagent des images de victimes et de mesures de prévention mises en place.

Alors que le coronavirus 2019 n-CoV continue à se propager en Chine, avec un bilan s'alourdissant d'heures en heures (41 morts et 1400 contaminés au 25 janvier), des images de la ville de Wuhan – épicentre de l'épidémie – placée en quarantaine, ont émergé sur les réseaux sociaux.

Sur cette vidéo, on peut par exemple voir un homme portant un masque allongé sur le sol, visiblement inanimé. Au bout de quelques secondes, un autre homme en combinaison blanche arrive pour lui porter assistance.

D’après un montage diffusé par Epoch Times, journal diffusant en chinois basé à New York, ces scènes se sont répétées dans toute la ville, des personnes au sol étant ramassées au milieu de la rue par des hommes vêtus de blanc afin d'être transportées dans les hôpitaux.

Des milliers de personnes se sont rapidement massées dans les cliniques et les hôpitaux.

Des gardes étaient postés devant la gare de Wuhan, empêchant ainsi les résidents de quitter la ville.

De nombreux voyageurs ont été pris au dépourvu par l’épidémie, se retrouvant à errer dans les gares, comme le montrent ces images captées par l’agence Ruptly.

En plein réveillon du Nouvel An chinois, 135 membres du personnel des hôpitaux de Shanghai ont pris le départ pour Wuhan, selon des images de la télévision publique chinoise. La scène, abondamment relayée, a provoqué une vague d’émotion sur les réseaux sociaux chinois. Enfin, une personne a partagé sur Twitter ce qu’il décrit être un homme venu de Wuhan, sortant de l’aéroport de Shanghai à bord d’une cage de quarantaine.

Le président chinois, Xi Jinping, a averti ce 25 janvier que la Chine faisait face à une situation «grave» car l'épidémie de pneumonie virale «s'accélère», atteignant l'Europe (par la France), l'Australie et les Etats-Unis, malgré le renforcement des mesures prises pour tenter d'enrayer sa propagation.

A compter du 27 janvier, les agences de voyages chinoises ne pourront plus vendre de réservations d'hôtels ni de séjours à des groupes, a annoncé la chaîne de télévision CCTV. Si aucun patient n’est encore mort en dehors de Chine, le professeur français Yazdan Yazdanpanah, expert auprès de l'OMS et qui a pris en charge des patients en France, affirme auprès de l’AFP que «le taux de mortalité pour l'instant est de moins de 5 pour cent».

Lire aussi : Coronavirus chinois : trois cas confirmés en France, les premiers en Europe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»