Washington va déployer 750 soldats au Moyen-Orient après la prise d'assaut de son ambassade en Irak

Washington va déployer 750 soldats au Moyen-Orient après la prise d'assaut de son ambassade en Irak© U.S. 82nd AIRBORNE DIVISION Source: Reuters
Le contingent d'un bataillon d'infanterie parachutiste de l'armée américaine se prépare à quitter Fort Bragg en Caroline du Nord, le 1er janvier 2020.

Après l'attaque de l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad par des milliers de manifestants, le Pentagone a annoncé le déploiement immédiat de 750 soldats «dans la région», soulignant qu'il s'agissait d'une «action de précaution».

Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper a annoncé le 1er janvier dans un communiqué que le Pentagone allait envoyer «immédiatement» environ 750 soldats supplémentaires au Moyen-Orient «en réponse aux événements récents en Irak». Des «forces additionnelles» sont prêtes à être déployées «dans les jours qui viennent», a-t-il ajouté.

«Ce déploiement est une action de précaution et appropriée en réponse aux niveaux de menace grandissants contre le personnel et les installations américaines, comme nous en avons été témoins aujourd'hui à Bagdad», a justifié Esper.

Plus tôt dans la journée, un responsable américain avait fait savoir que les Etats-Unis avaient d'ores et déjà envoyé 500 soldats au Koweït, voisin de l'Irak. Selon ce responsable américain ayant parlé à l'AFP sous couvert d'anonymat, ces derniers seront ensuite «très probablement» déployés en Irak. A terme, «jusqu'à 4 000 soldats pourraient être déployés dans la région», avait précisé ce même responsable.

Le 31 décembre, des milliers de manifestants ont pris d'assaut l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad, brûlant des drapeaux, arrachant des caméras de surveillance et criant «Mort à l'Amérique», deux jours après des raids américains meurtriers contre des bases du Kataëb Hezbollah (Les Brigades du Hezbollah). Donald Trump a menacé de faire payer le «prix fort» à Téhéran, qu'il juge responsable de l'attaque.

Lire aussi : Bagdad : des manifestants prennent d'assaut l'ambassade américaine aux cris de «Mort à l'Amérique»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»