Hong Kong : la police annonce la découverte de deux bombes artisanales dans un collège

- Avec AFP

Hong Kong : la police annonce la découverte de deux bombes artisanales dans un collège© Philip FONG Source: AFP
Un officier de police porte une combinaison antibombe dans un dépôt du Bureau de neutralisation des explosifs et munitions (EOD) de la police de Hong Kong, le 6 décembre 2019 (image d'illustration).

Le 9 décembre, la police hongkongaise a révélé avoir découvert deux bombes artisanales au sein d'un établissement scolaire. Une enquête a été ouverte afin de déterminer une éventuelle correlation avec la crise politique née il y a six mois.

La police hongkongaise a annoncé dans la soirée du 9 décembre avoir désamorcé deux bombes artisanales dans l'enceinte d'un établissement scolaire et avoir ouvert une enquête afin de déterminer si ces engins explosifs avaient un lien avec la crise politique que traverse le territoire depuis des mois.

Des démineurs ont désamorcé ces deux dispositifs qui ont été découverts par un gardien dans l'enceinte de l'école secondaire Wah Yan College, située dans le quartier de Wan Chai, ont fait savoir les forces de l'ordre.

Ces deux dispositifs n'avaient qu'une fonction : tuer et mutiler des gens

«Les bombes étaient terminées, pouvaient parfaitement fonctionner et étaient prêtes à être utilisées», a déclaré à la presse Alick McWhirter, officier supérieur en charge du déminage.

Selon lui, ces deux engins contenaient au total 10 kilogrammes de puissants explosifs et pouvaient être déclenchés à l'aide d'un téléphone portable. Réalisées à base de nitrate d'ammonium, les bombes contenaient des clous afin de provoquer davantage de dégâts.

«Ces deux dispositifs n'avaient qu'une fonction : tuer et mutiler des gens», a-t-il par ailleurs affirmé. Selon la police, ces bombes n'avaient sans doute pas pour cible cet établissement scolaire, où elles avaient probablement été cachées afin d'être utilisées ultérieurement.

Au lendemain de cette découverte, ce 10 décembre, le chef de l'exécutif hongkongais, Carrie Lam, a exclu toute nouvelle concession au mouvement de contestation en dépit de l'échec électoral de son gouvernement le 24 novembre dernier lors des élections de conseillers de districts hongkongais. Elle a notamment expliqué qu'une amnistie des personnes arrêtées serait contraire à l'esprit de l'Etat de droit.

Lire aussi : Hong Kong : un journaliste du service public touché par un projectile en flammes (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»