La Turquie annonce le renvoi de 11 djihadistes français présumés vers leur pays

La Turquie annonce le renvoi de 11 djihadistes français présumés vers leur pays© REUTERS/Murad Sezer
Süleyman Soylu, ministre turc de l'Intérieur, au côté du président Recep Tayyip Erdogan.

11 individus soupçonnés d'appartenir à Daesh et détenus en Turquie, ont été renvoyés dans leur pays, la France, selon Ankara. Ils devraient être interpellés dès leur arrivée sur le territoire national, puis présentés à un juge.

Onze membres français présumés de l'organisation terroriste Daesh, qui étaient enfermés en Turquie ont été renvoyés vers leur pays ce 9 décembre, selon les autorités turques.

«L'expulsion des combattants terroristes étrangers se poursuit. Dans ce cadre, onze ressortissants français ont été renvoyés», a affirmé le ministère turc de l'Intérieur dans un communiqué cité par l'AFP.

Ankara avaient commencé, le 11 novembre, à renvoyer vers leur pays les djihadistes étrangers présumés détenus en Turquie. La décision avait alors été prise d'expulser les 11 ressortissants français. Selon l'AFP, «une source proche du dossier à Paris» avait affirmé qu'il s'agirait «en majorité» de femmes. Cette information n'a pas été confirmée par la Turquie, qui n'a pas donné de détails sur le profil de ces détenus.

Cependant, selon les informations du journal Le Parisien ce 9 décembre, parmi la liste des revenantes, figureraient notamment Tooba Gondal, recruteuse du groupe terroriste surnommée la «marieuse» de Daesh, ainsi qu'Amandine Le Coz, Nawel Hassani et Sarah Ali Mehenni accompagnées de leurs sept enfants.

Cette information est également disponible sur le compte Twitter de Jean-Charles Brisard, président du Centre d'analyse du terrorisme (CAT) : 

En vertu du «protocole Cazeneuve», un accord de coopération policière conclu entre la France et la Turquie en 2014, les 11 djihadistes présumés devraient être interpellés dès leur arrivée sur le territoire français, puis présentés à un juge.

Lire aussi : Ankara expulse des djihadistes étrangers : quelles conséquences ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»