Accusé d'«atteinte à l’unité nationale», Rachid Nekkaz incarcéré en Algérie

Accusé d'«atteinte à l’unité nationale», Rachid Nekkaz incarcéré en Algérie© Fabrice COFFRINI Source: AFP
L'homme d'affaires algérien Rachid Nekkaz s'adresse aux Algériens réunis devant les bâtiments des Hôpitaux universitaires de Genève où était hospitalisé le président déchu Abdelaziz Bouteflika, le 8 mars 2019.

La télévision publique algérienne a annoncé le placement en détention provisoire de Rachid Nekkaz. L’homme d’affaires et militant a été arrêté à son arrivée à Alger alors qu’il entendait porter plainte contre le chef de l’armée algérienne.

Le juge d’instruction auprès d'un tribunal algérois a décidé le 4 décembre de placer Rachid Nekkaz en détention provisoire à la prison d'El Harrach, dans la banlieue est d'Alger.

Arrêté à sa descente d’avion à l’aéroport de la capitale algérienne, l’homme d’affaires et militant est accusé selon un communiqué rapporté par la télévision publique algérienne d’«atteinte à l’unité nationale», d’«incitation à la violence par le biais des réseaux sociaux» et de «planification d’opérations destinées à empêcher les citoyens à effectuer leur devoir électoral».

Quelques heures avant son arrestation, depuis l’Espagne, Rachid Nekkaz avait annoncé sur Facebook son intention de porter plainte contre le chef d’Etat-major Ahmed Gaid Salah, qu’il accuse de violer l’article 55 de la Constitution algérienne garantissant à chaque citoyen algérien de jouir «de ses droits civils et politiques» et «de choisir librement le lieu de sa résidence et de circuler». 

Habitué des coups médiatiques, l’ex-binational franco-algérien (qui a renoncé à sa nationalité française) avait suscité le tollé sur les réseaux sociaux après s'être montré favorable, le 4 novembre dernier, à l’exécution de députés qui voteraient en faveur de la loi controversée visant à assouplir et simplifier le régime juridique et fiscal du secteur des hydrocarbures. Ses opposants – qui considèrent illégitime le gouvernement à l'origine de cette loi – dénoncent une volonté de dilapider la rente pétrolière. 

Lire aussi : Rachid Nekkaz présente un homonyme pour concourir à sa place à la présidentielle algérienne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»