Présidentielle ivoirienne : Alassane Ouattara se dit prêt à «transférer le pouvoir», sauf si...

Présidentielle ivoirienne : Alassane Ouattara se dit prêt à «transférer le pouvoir», sauf si...© Capture d'écran YouTube/ RTI Gbagbo / Peter Dejong / ANP /SIA KAMBOU / Source: AFP
images
De gauche à droite : le président ivoirien Alassane Ouattara et ses prédécesseurs Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié.

Le chef d'Etat ivoirien se dit prêt à passer la main. Il entend néanmoins se réserver le droit de briguer un troisième mandat dans le cas où les anciens présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié se présenteraient à la prochaine présidentielle.

Partira ? Partira pas ? Les spéculations vont bon train quant à l’avenir politique d’Alassane Ouattara à l’approche de l’élection présidentielle ivoirienne, prévue en octobre 2020. Alors qu’il entretient depuis plusieurs mois le mystère sur un éventuel troisième mandat, le chef d’Etat sortant a annoncé qu’il entendait briguer ce dernier si les anciens présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié se lançaient dans la course la magistrature suprême. 

«Mon intention, c'est bien de transférer le pouvoir à une nouvelle génération, mais attention, je ne le ferai que si tous ceux de ma génération comprennent que notre temps est passé [...]. Si eux, ils décident d'être candidat, alors je serai candidat» a-t-il déclaré à Katiola, l’une des étapes d’une tournée de cinq jours dans le nord de la Côte d'Ivoire.

Si les gens de ma génération considèrent aller de l’avant, la Constitution m’autorise à faire deux autres mandats

«C'est trop facile d'avoir fait ce que certains ont fait et de penser qu'ils peuvent revenir pour faire la même chose. La Côte d'Ivoire appartient aux prochaines générations. Mais comme je vois des hésitations au niveau de certains de ma génération, c'est pour ça que je n'ai pas encore avancé ma décision», a-t-il ajouté, formulant dans la foulée le souhait que son pays ne retourne pas «entre les mains de ceux qui [l’]ont détruit».

«Si les gens de ma génération considèrent aller de l’avant, la Constitution m’autorise à faire deux autres mandats. Je pourrai faire deux autres mandats sans aucune difficulté. Je suis en parfaite santé», a-t-il argué.

Une lecture que ne partage pas l’opposition qui estime que le changement constitutionnel opéré en 2016 ne permet pas au chef de l’Etat d’être éligible pour deux nouveaux mandats de cinq ans. Du côté du camp d’Alassane Ouattara, le caractère non-rétroactif de la loi est avancé pour justifier l’éventualité d’une nouvelle candidature.

Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo entretiennent le doute

A l’instar d’Alassane Ouattara, l’ancien président Henri Konan Bédié (1993-1999), laisse planer le doute sur une nouvelle candidature. Ses dernières critiques à l’encontre de son rival a suscité des interrogations au sein de la scène politique ivoirienne sur son éventuel retour.

Depuis la Belgique, Laurent Gbagbo – qui attend l'examen de l'appel du Parquet après son acquittement en première instance de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI) pour être remis définitivement en liberté – ne dit mot sur ses intentions futures. En octobre dernier, son principal avocat, Emmanuel Altit, a demandé une libération sans conditions et a émis «l'hypothèse» que son client puisse «poser sa propre candidature».

Lire aussi : Côte d'Ivoire : Ouattara exhorte la jeunesse à rester au pays et donne en exemple... des exilés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»