Meurtre d'une journaliste maltaise : le chef de cabinet du Premier ministre démissionne

- Avec AFP

Meurtre d'une journaliste maltaise : le chef de cabinet du Premier ministre démissionne© Guglielmo Mangiapane Source: Reuters
Des personnes se rassemblent pour demander la démission de Joseph Muscat, à la suite de l'arrestation de l'un des hommes d'affaires les plus en vue du pays dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de la journaliste Daphne Caruana, à La Valette, à Malte, le 20 novembre 2019.

Le Premier ministre maltais a annoncé ce 26 novembre la démission de son chef de cabinet, Keith Schembri. Selon des sources proches de l'enquête, il aurait été convoqué pour être entendu par la police sur le meurtre de la journaliste Daphne Caruana.

Le Premier ministre maltais Joseph Muscat a annoncé ce 26 novembre la démission de son chef de cabinet, Keith Schembri. D'après des sources proches de l'enquête, il aurait été convoqué afin d’être entendu par la police au sujet du meurtre de la journaliste Daphne Caruana. Elle avait perdu la vie le 16 octobre 2017 à Mosta à Malte, lors de l’explosion de sa voiture qui avait été piégée.

«[Le chef de cabinet] a été convoqué par la police pour un interrogatoire après avoir été cité par l'homme d'affaires qui est actuellement incarcéré, et est le principal suspect pour le meurtre de la journaliste», a affirmé une de ces sources à l'AFP. Il aurait des liens avec l'homme d'affaires Yorgen Fenech, arrêté la semaine passée et considéré par la famille de Daphne Caruana ainsi que par certains médias comme le ou l'un des commanditaires de l'assassinat. 

L'immunité pour un des suspects en échange de révélations

Le Premier ministre Joseph Muscat avait annoncé le 25 novembre qu'un homme soupçonné d'être un intermédiaire dans l'assassinat de Daphne Caruana Galizia avait obtenu l'immunité en échange de révélations sur ce qu'il sait de l'affaire. Des sources proches de la police ont affirmé à l'AFP que le suspect, connu sous le nom de Melvin Theuma, chauffeur de taxi et usurier, avait déjà fourni aux enquêteurs des «informations essentielles». La justice s'attend à ce qu'il témoigne devant un magistrat pour répéter ce qu'il a dit à la police. Le but de l'immunité est d'établir «tous les faits» dont le suspect avait connaissance, selon le Premier Ministre.

Une «WikiLeaks à elle toute seule»

L'assassinat en 2017 dans l'explosion de sa voiture piégée de Daphne Caruana Galizia, journaliste d'investigation décrite parfois décrite dans la presse comme une «WikiLeaks à elle toute seule», avait suscité une vague d'indignation dans le petit archipel méditerranéen.

La journaliste avait notamment creusé la partie maltaise de l'enquête journalistique sur les Panama Papers et découvert des documents attestant que des sociétés panaméennes appartenant au ministre de l'Energie de l'époque (actuel ministre du Tourisme) Konrad Mizzi et au chef de cabinet de Joseph Muscat avaient reçu plusieurs milliers d'euros par jour d'une société de Dubaï, 17 Black, pour des services non précisés. Grâce à une série d'arrestations récentes, la magistrature a découvert que cette société appartenait à Yorgen Fenech, un magnat maltais de l'hôtellerie, l'énergie et l'automobile. Il a été intercepté le 20 novembre alors qu'il tentait de fuir Malte à bord de son yacht.

Lire aussi : «Daphne project» : une équipe internationale reprend l'enquête de la journaliste maltaise assassinée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»