Israël : trois Palestiniens arrêtés et un policier blessé dans les heurts à Jérusalem

Des affrontements ont opposé forces de police et militants palestiniens, alors que s'ouvrent les fêtes juives de Roch Hachana.© Ammar Awad Source: Reuters
Des affrontements ont opposé forces de police et militants palestiniens, alors que s'ouvrent les fêtes juives de Roch Hachana.

L'Esplanade des mosquées, à Jérusalem-Est, est le théâtre d'affrontements, alors que les fêtes juives de Roch Hachana débutent. Un policier israélien a été blessé et trois militants palestiniens arrêtés.

C'est la police qui a transmis l'information dans un communiqué : «lorsque la police est entrée sur le site, des jeunes masqués ont jeté des pierres en direction des policiers», précise-t-il. Un policier a été blessé par des jets de pierre et trois Palestiniens ont été arrêtés. C'est la deuxième journée d'affrontement sur ce site ultra-sensible, après des heurts qui ont éclaté, dimanche 13 septembre.

En savoir plus : La police israélienne a pris d'assaut la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem (VIDEO)

La police a, de son côté, violement dispersé les manifestants dans les rues de la Vieille Ville (Jérusalem-Est). Elle a utilisé des grenades lacrymogènes et a frappé des photographes présents sur place, d'après nos confrères de l'AFP. Selon les forces de l'ordre, les unités de police ont pénétré la place des mosquées pour assurer la sécurité des juifs et des touristes face aux musulmans qui s'étaient massés sur l'esplanade.

La veille, des affrontements similaires avaient conduit les forces d'élites israéliennes a mener des opérations spéciales. Les policiers poursuivaient des jeunes Palestiniens masqués dans Jérusalem-Est, certains étant soupçonnés de porter des engins explosifs. Le président palestinien Mahmoud Abbas a publié un communiqué dans lequel il «condamne fermement cette agression» perpétrée par «des troupes d'occupation et la police».

Auteur: Ruptly TV

Ces affrontements ont lieu alors que s'ouvrent les fêtes de Roch Hachana, qui célèbrent le nouvel an juif. Alors que le site est vénéré par les musulmans comme par les juifs, ces derniers ne sont pas autorisés à y prier, en vertu d'un statu quo que de nombreux activistes israéliens veulent remettre en question. A l'approche de Roch Hachana, des musulmans, notamment ceux du groupe «mourabitoun», ont décidé d'occuper l'esplanade.

Le mouvement «mourabitoun», composé d'hommes et de femmes palestiniens, est très étroitement surveillé par les autorités israéliennes et a été qualifié d'«illégal» par Moshe Yaalon, le ministre de la Défense. Le mouvement accuse le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou de vouloir briser le statu quo de l'Esplanade des mosquées (appelée le Mont des Temples par les Juifs), ce dont l'intéressé se défend.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales