Le Venezuela obtient un siège au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU

Le Venezuela obtient un siège au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU© Loey Felipe Source: AFP
Vote pour la désignation des États membres lors des élections des 14 membres du Conseil des droits de l'homme à l'ONU à New York le 17 octobre 2019.
Suivez RT France surTelegram

Malgré une campagne d'ONG et d'autres pays pour l'en empêcher, le Venezuela a obtenu un siège au Conseil des droits de l'Homme des Nations unies lors de l'élection du 17 octobre. Une «victoire» pour Maduro, «une gifle» pour Human rights watch.

Le Venezuela a obtenu le 17 octobre un siège au Conseil des droits de l'Homme (CDH) pour la période 2020-2022, lors d'une élection organisée par l'Assemblée générale des Nations unies et ce malgré les critiques d'ONG et de pays latino-américains. 

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a qualifié de «victoire» cette élection intervenue au moment où la justice vénézuélienne annonçait la libération de 24 opposants.

«Victoire à l'ONU ! Avec 105 votes en sa faveur, le Venezuela fait son entrée au Conseil des droits de l'Homme des Nations unies en tant que pays libre et souverain», s'est félicité sur Twitter le chef de l'Etat, qui se réclame de son prédécesseur et mentor Hugo Chavez.

«Au delà des menaces, notre diplomatie de paix bolivarienne a triomphé ainsi que la libre autodétermination des peuples», a poursuivi Nicolas Maduro que Washington, Paris et de nombreux pays occidentaux ne reconnaissent plus en tant que président du Venezuela depuis qu'ils ont reconnu à sa place son opposant Juan Guaïdo, autoproclamé président du pays fin janvier sans la moindre élection. 

Le siège au CDH a été avec 105 voix lors de ce scrutin marqué par des applaudissements à l'annonce du résultat du Venezuela. Une majorité de 97 voix sur les 193 membres des Nations unies était nécessaire pour l'emporter.

C'est une gifle

Deux sièges étaient à pourvoir pour l'Amérique latine. Le Brésil a obtenu le deuxième avec 153 voix. Le Costa Rica, qui avait tenté de faire barrage au Venezuela, n'a eu que 96 voix lors du scrutin qui s'effectuait à bulletin secret.

L'élection du Venezuela est «une gifle» pour ce pays mais aussi pour le monde entier, a réagi Philippe Bolopion de l'ONG Human Rights Watch qui avait fait campagne contre la candidature de Caracas avec une cinquantaine d'autres ONG internationales ou vénézuéliennes. «C'est décourageant de voir une candidature cynique entacher la crédibilité du Conseil des droits de l'Homme», a-t-il déclaré à l'AFP.

Basé à Genève, le Conseil des droits de l'Homme a la responsabilité de renforcer la promotion et la protection des droits humains. Ses 47 membres sont renouvelés chaque année pour environ un tiers d'entre eux.

Créé en 2006, le Conseil des droits de l'Homme respecte pour sa composition le principe d'une répartition géographique, avec 13 sièges pour l'Afrique, 13 pour l'Asie-Pacifique, huit pour l'Amérique latine et les Caraïbes, sept pour l'Europe occidentale et 6 pour l'Europe de l'Est.

L'entrée en fonctions des 14 nouveaux membres élus le 17 octobre est prévue en janvier pour un mandat de trois ans.

Lire aussi : Vladimir Poutine réitère son soutien à Nicolas Maduro, «autorité légitime» du Venezuela

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix