L’ancien président de l’URSS Mikhaïl Gorbatchev a envoyé une lettre à Emmanuel Macron

L’ancien président de l’URSS Mikhaïl Gorbatchev a envoyé une lettre à Emmanuel Macron© Evgeni Odinokov Source: Sputnik
L'ancien président de l'URSS Mikhail Gorbatchev lors de la présentation de son livre Je reste un optimiste» à la Maison du livre de Moscou.

Mikhaïl Gorbatchev, dernier dirigeant vivant de l’Union soviétique, a déclaré dans une interview à un journal russe avoir envoyé, il y a quelques temps, aux présidents russe et français des lettres dont il n'a pas dévoilé la teneur.

Le premier et seul président de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev, a envoyé des lettres il y a quelque temps aux présidents russe Vladimir Poutine et français Emmanuel Macron, comme il l’a déclaré dans une interview au journal russe Izvestia publiée le 18 octobre.

Celui qui dirigeait l'Union Soviétique de 1988 à 1991 affirme ne pas vouloir s’imposer aux dirigeants mondiaux comme un conseiller. Comme rapporte le journal russe, si Mikhaïl Gorbatchev tente de donner des conseils, il se contente d'envoyer des messages courts.«Il y a quelque temps, je me suis adressé à Vladimir Poutine, au président français [Emmanuel] Macron», a déclaré l'ancien président de l'URSS, sans préciser le contenu des lettres.

Agé de 88 ans, l’ancien président de l’URSS a fait savoir dans son interview que, parfois, les dirigeants mondiaux réagissaient à ses paroles prononcées publiquement. «Je ne me cache pas, je ne cache pas mon opinion», a-t-il dit.

S'exprimant à propos de sa vision de la politique actuelle, l'ancien dirigeant de l'URSS a noté qu’aujourd’hui, le droit international était bafoué dans le monde. En particulier, il a cité comme exemple la fin du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) - le traité qu'il a signé lui-même avec le président américain Ronald Reagan en 1987. «Les dirigeants dans le monde ont maintenant une énorme responsabilité. Je vais être franc : l’époque est difficile», a-t-il fait savoir.

Mikhaïl Gorbatchev a été président de l'URSS de mars 1990 à décembre 1991, avant d'être président du Soviet suprême de l'URSS et dernier secrétaire général du Comité central du Parti communiste d'Union soviétique. En 1990, Mikhaïl Gorbatchev a reçu le prix Nobel de la paix pour sa contribution à la réduction des tensions internationales et à la mise en œuvre d’une politique de transparence.

L’héritage de Mikhaïl Gorbatchev ne fait pas l'unanimité. Si en Occident il est plutôt connu comme l’initiateur des politiques de perestroïka et de glasnost en URSS menées de 1985 à 1991, en Russie et dans les ex-républiques soviétiques il est considéré plutôt comme l’auteur des réformes économiques controversées et un de ceux qui ont précipité l'effondrement de l’URSS.   

Lire aussi: Missiles : Gorbatchev déplore le retrait américain du traité FNI et craint pour la sécurité internationale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»