«Alors que le monde se prépare pour la guerre», Gorbatchev veut interdire tout conflit nucléaire

«Alors que le monde se prépare pour la guerre», Gorbatchev veut interdire tout conflit nucléaire© Vasily Maximov Source: AFP
L'ancien président de l'URSS, Mikhaïl Gorbatchev

Pour l'ancien président de l'URSS, dans un monde devenu «trop dangereux», interdire la guerre nucléaire et renouer le dialogue politique entre la Russie et les Etats-Unis permettraient de mettre un frein à la course aux armements et aux tensions.

«Aucun problème n'est plus urgent aujourd'hui que la militarisation de la politique et la nouvelle course aux armements», insiste Mikhaïl Gorbatchev, dans un article d'opinion écrit pour le magazine Time et publié le 26 janvier.

Le premier et dernier président de l'Union soviétique tire donc une nouvelle fois la sonnette d'alarme, déplorant : «Tout semble indiquer que le monde se prépare à la guerre.» 

Pour Mikhaïl Gorbatchev, la montée en flèche des dépenses militaires à travers la planète, ainsi que l'agressivité des doctrines de défense portent en elles des conséquences potentiellement désastreuses dans un monde déjà «trop dangereux». 

Critiquant l'attitude des hommes politiques davantage intéressés par le développement d'armes de guerre que par les besoins réels des populations, l'ancien leader soviétique estime que la course aux armements avait produit des armes au pouvoir d'annihilation «comparable à celui des armes de destruction massive».

L'ancien dirigeant soviétique plaide pour l'interdiction des guerres nucléaires et le «dialogue» entre les grandes puissances

Pour Mikhaïl Gorbatchev, le devoir d'éloigner le spectre d'une guerre nucléaire doit être assumé de manière conjointe par le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Donald Trump. «Débarrasser le monde de [la peur de la guerre nucléaire] signifie rendre les gens plus libres. Cela devrait devenir un objectif commun. Beaucoup d'autres problèmes seraient alors plus faciles à résoudre», écrit-il.

«Je propose qu'une réunion du Conseil de sécurité au niveau des chefs d'Etat adopte une résolution stipulant que la guerre nucléaire est inacceptable et ne doit jamais être menée», poursuit-il, rappelant que la Russie et les Etats-Unis contrôlent plus de 90% des stocks nucléaires mondiaux. 

Toutefois, Mikhaïl Gorbatchev estime également qu'une telle mesure ne pourrait être que superficielle si elle ne s'inscrivait pas dans l'objectif «de se mettre d'accord, pas seulement sur les armes nucléaires, mais également sur les missiles de défense et la stabilité stratégique».

Rappelant que les forces militaires russes et les troupes de l'OTAN se trouvent désormais face à face en Europe de l'Est, Mikhail Gorbachev affirme avec force : «L'accent devrait à nouveau être mis sur la prévention de la guerre, la suppression graduelle de la course aux armements et la réduction des arsenaux d'armes.»

«Afin d'éviter le conflit, nous devons reprendre le dialogue politique [dans le but d'aboutir] à des décisions communes et à une action commune», déclare-t-il.

L'ancien chef d'Etat insiste sur la nécessité d'une coopération entre les Etats-Unis et la Russie qui ne peut se réduire uniquement à la lutte contre le terrorisme ou la réduction des stocks nucléaires. Mikhaïl Gorbatchev, enfin, souhaite que soit «brisé le cercle vicieux» afin de permettre l'établissement de relations «normales», voire «d'un partenariat» entre grandes puissances.

Lire aussi : Donald Trump veut «mettre la pâtée à Daesh» avec le concours de la Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales