Russie : rassemblement à Moscou pour réclamer la libération de manifestants

Russie : rassemblement à Moscou pour réclamer la libération de manifestants© Tatyana Makeyeva Source: Reuters
Le 29 septembre, des milliers de russes battent le pavé à Moscou pour réclamer la libération de manifestants arrêtés au cours de l'été dernier, lors de rassemblement non autorisés.

A Moscou, des milliers de personnes ont battu le pavé, le 29 septembre, pour exiger la libération immédiate de manifestants, qui ont été arrêtés lors des rassemblements non autorisés dans la capitale au cours de l’été dernier.

Moscou a été le théâtre, le 29 septembre, d’un rassemblement de manifestants qui réclament la libération de personnes arrêtées, lors des différentes manifestations non autorisées, tenues au cours de l’été dernier dans la capitale russe. Ces mobilisations visaient à contester le refus par la commission électorale de Moscou de valider des dizaines de candidatures, pour les élections au Parlement organisées le 8 septembre dernier. 

Selon le ministère de l’Intérieur, 20 000 personnes ont pris part à cette nouvelle manifestation, qui a reçu l'aval de la mairie moscovite. De son côté, l'organisation de décompte de manifestants White Counter en a dénombré 25 000 – un chiffre bien en deçà des 60 000 personnes qu'elle avait comptées, lors de la plus grande manifestation de ses huit dernières années en Russie, le 10 août

Pour éviter tout incident, les autorités ont décidé de mettre en place un dispositif sécuritaire spécial à Moscou : en plus des habituels portiques, des caméras de vidéosurveillance à reconnaissance faciale ont été installées.

Parmi les manifestants présents sur l’avenue Sakharov à Moscou, figuraient des journalistes, des étudiants ainsi que des hommes et femmes politiques d'opposition dont les dossiers de candidature ont été rejetés par la commission électorale. L'opposant Alexeï Navalny et auteur de plusieurs appels à manifester malgré l’interdiction des autorités, était également dans le cortège.  

D'autres manifestations ont également eu lieu dans plusieurs villes du pays à l’instar de Kaliningrad, Novossibirsk ou encore Saint-Pétersbourg. Dans cette ville, plusieurs arrestations ont été enregistrées. 

Les participants ont notamment fustigé la condamnation à trois ans et demi de prison de l’acteur russe Pavel Oustinov reconnu coupable de «violences» à l'encontre de la police lors de l'une manifestation non autorisée. Arrêté le 3 août, il avait été libéré le 20 septembre par un tribunal de Moscou et assigné à résidence le 20 septembre. 

A ce jour, sept manifestants ont été condamnés – certains d'entre eux ont reconnu les faits qui leur étaient reprochés – six ont été mis en examen, et six autres ont été relâchés.

Lire aussi : Pour Vladimir Poutine, les manifestations peuvent parfois avoir un «résultat positif»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»