Sur fond de flambée des cours du brut, des Gilets jaunes exigent un gel des prix du carburant

- Avec AFP

Sur fond de flambée des cours du brut, des Gilets jaunes exigent un gel des prix du carburant© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP Source: AFP
Des gilets jaunes déployant une banderole «stop au racket du gouvernement» lors du blocage d'un dépôt pétrolier au Mans le 18 Décembre 2018

Un collectif de Gilets jaunes a appelé à un gel des prix du carburant dans un contexte d'augmentation des prix du brut consécutive aux tensions au Moyen-Orient. Cependant, les cours pétroliers sont repartis à la baisse ce 17 septembre.

Dans un communiqué publié le 17 septembre, le collectif «Gilets jaunes citoyens», mouvement fondé par Thierry Paul Valette, a appelé à un «gel immédiat» des prix du carburant et lancé une pétition à ce sujet.

Le collectif rappelle la place centrale qu'occupent les prix du carburant au sein de la mobilisation des Gilets jaunes, cette thématique ayant provoqué les premières mobilisations du 18 novembre 2018, et restant d'une actualité brûlante dans les zones rurales où l'utilisation d'un véhicule individuel est nécessaire pour se déplacer. Thierry Paul Valette rappelle le contexte social tendu de cette rentrée, et affirme qu'Emmanuel Macron «ne doit surtout pas laisser la situation se compliquer», «le président se [devant] de réagir très rapidement». Selon lui, il ne faut surtout pas que les Français soient «les otages de cette flambée des prix».

Le collectif se montre également incisif et avertit le gouvernement : «Notre mouvement des Gilets jaunes n'est pas mort, la grogne existe toujours et très peu de réponses ont été apportées.» Le président de l'Union française des industries pétrolières (UFIP), Francis Duseux, a expliqué que la tendance allait vers une hausse des prix à la pompe. Il a en effet estimé le 16 septembre qu'il fallait «s'attendre assez rapidement à une augmentation de l'ordre de 4 ou 5 centimes». Les attaques de drones du 14 septembre contre l'usine d'Abqaiq – la plus grande pour le traitement de pétrole au monde – et sur le champ pétrolier de Khurais, deux sites de l'est de l'Arabie saoudite, sont à l'origine de cette brusque montée des prix.

Toutefois, ce 17 septembre, l'annonce d'une reprise de la production de brut saoudienne d'ici deux à trois semaines a fait baisser les prix de 5 % sur les marchés européens. Cependant, les tensions géopolitiques nées de cet événement risquent de se faire sentir de façon prolongée. 

Lire aussi: Attaque en Arabie saoudite : Washington hausse le ton contre l'Iran, la Russie appelle au calme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»