Le cours de l'or noir s'envole après l'attaque de sites pétroliers saoudiens

- Avec AFP

Le cours de l'or noir s'envole après l'attaque de sites pétroliers saoudiens© Ahmed Jadallah Source: Reuters
Le site pétrolier saoudien de Shaybah (image d'illustration).

Le cours du pétrole s'est envolé ce 16 septembre après l'attaque contre des installations pétrolières saoudiennes, qui a réduit brutalement l'approvisionnement en or noir et réveillé la crainte d'une escalade entre Etats-Unis et Iran.

L'attaque de drones contre des installations pétrolières saoudiennes du 14 septembre, revendiquée par les rebelles Houthis du Yémen, a poussé Riyad à réduire temporairement de moitié sa production d’or noir, provoquant une envolée du cours du pétrole.

«C'est la plus grande perturbation ponctuelle de l'offre de pétrole de toute l'histoire», affirme à l'AFP Ipek Ozkardeskaya, analyste pour London Capital Group.

A l'ouverture ce 16 septembre, les cours du pétrole ont bondi de 20% à Londres, le plus fort mouvement en cours de séance depuis 1991 et la guerre du Golfe. 

Les explosions ont déclenché des incendies dans l'usine d'Abqaiq, la plus grande pour le traitement de pétrole au monde, et sur le champ pétrolier de Khurais. Ces installations temporairement mises à l'arrêt produisent en temps normal 5,7 millions de barils par jour, soit environ 5% de la production mondiale de brut quotidienne.

Les prix à la pompe vont augmenter «assez rapidement» en France

Les autorités saoudiennes ont rapidement dit qu'il n'y avait pas eu de victimes dans ces attaques. Mais le flou persiste sur la capacité du premier exportateur de brut du monde à revenir à la normale. En tout état de cause, le royaume a promis de mobiliser ses vastes réserves pour amortir le choc et le président américain Donald Trump s'est dit prêt à faire de même, pour amortir le choc pétrolier.

Cette flambée des cours du pétrole se traduira «assez rapidement» par une hausse de l'ordre de 5 centimes à la pompe en France, ont prévenu ce 16 septembre les professionnels du secteur.

«On peut s'attendre assez rapidement à une augmentation de l'ordre de 4 ou 5 centimes [parce que] les grandes sociétés répercutent au jour le jour l'évolution des prix sur le marché de Rotterdam sur l'essence et le gazole», a déclaré à l'AFP Francis Duseux, président de l'Union française des industries pétrolières (UFIP).

Lire aussi : Attaque contre des sites pétroliers saoudiens : l'Iran balaie les accusations américaines

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»