«Crétin», pas «à la hauteur», physique de Brigitte Macron : le torchon brûle entre Paris et Brasilia

«Crétin», pas «à la hauteur», physique de Brigitte Macron : le torchon brûle entre Paris et Brasilia© JACQUES WITT Source: AFP
Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro à Osaka au Japon pour le G20, 28 juin (image d'illustration).

Alors que la forêt amazonienne brûle, les relations entre la France et le Brésil s'enflamment. Tandis que le ministre brésilien de l'Education insulte le dirigeant français, Emmanuel Macron a répondu à la pique de Jair Bolsonaro sur son épouse.

Le torchon n'en finit pas de brûler entre Paris et Brasilia : alors que le ministre brésilien de l'Education a qualifié Emmanuel Macron le 25 août de «crétin opportuniste» sur Twitter en réponse aux propos du président français sur les incendies en Amazonie, Jair Bolsonaro lui-même a réagi à la publication d'un utilisateur de Facebook qui se moquait du physique de Brigitte Macron, la comparant à la femme du président brésilien, Michelle Bolsonaro, photographie à l'appui : «Vous comprenez maintenant pourquoi Macron persécute Bolsonaro ?», pouvait-on lire en commentaire, ainsi que : «C'est la jalousie [...] de Macron, je parie.» Ce à quoi Jair Bolsonaro a répondu : «N'humilie pas le type - MDR», en référence à son homologue français.

«Crétin», pas «à la hauteur», physique de Brigitte Macron : le torchon brûle entre Paris et Brasilia
Capture d'écran Facebook.

Emmanuel Macron a déploré les propos «extraordinairement irrespectueux» de son homologue brésilien. «[Jair Bolsonaro a tenu] des propos extraordinairement irrespectueux à l'égard de mon épouse», a affirmé le chef d'Etat français à Biarritz, poursuivant : «Qu'est-ce que je peux vous dire ? C'est triste, c'est triste mais c'est triste d'abord pour lui et pour les Brésiliens.» Il a ajouté qu'il espérait «très rapidement» que les Brésiliens auraient «un président qui se comporte à la hauteur».

Macron accusé de considérer l'Amazonie comme «une colonie»

Plus tard, le 26 août, Jair Bolsonaro a adressé une nouvelle pique à Emmanuel Macron, abordant cette fois davantage le fond. «Nous ne pouvons pas accepter qu'un président, Macron, lance des attaques déraisonnables et gratuites sur l'Amazonie, et qu'il dissimule ses intentions derrière l'idée d'une "alliance" du G7 pour "sauver" l'Amazonie, comme si nous étions une colonie ou un no man's land», a écrit le président brésilien dans un tweet.

Lire aussi : Incendies en Amazonie : Bolsonaro fustige l'«état d’esprit colonialiste» de Macron

De son côté, le ministre brésilien l'Education, Abraham Weintraub, s'était lui aussi montré particulièrement virulent à propos du président français dans une série de tweets: «Macron n'est pas à la hauteur de ce débat [sur l'Amazonie]. C'est juste un crétin opportuniste qui cherche le soutien du lobby agricole français. [...] La France est un pays d'extrêmes. Elle a produit des hommes comme Descartes ou Pasteur, mais aussi les volontaires de la Waffen SS Charlemagne. [...] Ils ont choisi un président sans caractère, [...] il faut attaquer ce crétin de Macron.»

Jair Bolsonaro avait déjà infligé un camouflet diplomatique à la fin du mois de juillet au ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, en visite à Brasilia, en annulant leur rencontre au dernier moment. Il avait ensuite posté sur Facebook un direct dans lequel on le voyait se faire couper les cheveux à l'heure prévue du rendez-vous, qui avait été annulé «pour des questions d'agenda».

Plus récemment, concernant l'Amazonie, Jair Bolsonaro a accusé Emmanuel Macron d'avoir une «mentalité colonialiste» tandis que celui-ci lui reprochait d'avoir «menti» sur ses engagements climatiques.

Lire aussi : Feux de forêt en Amazonie et en Afrique subsaharienne : une indignation à géométrie variable ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»