Incendies en Amazonie : Bolsonaro fustige l'«état d’esprit colonialiste» de Macron

Incendies en Amazonie : Bolsonaro fustige l'«état d’esprit colonialiste» de Macron© Jacques Witt Source: AFP
Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro, le 28 juin 2019, lors du sommet du G20 à Osaka, au Japon (image d'illustration).

Jair Bolsonaro a dénoncé le «ton sensationnaliste» adopté par Emmanuel Macron à propos des feux qui ravagent l'Amazonie, l'accusant de colporter des fausses informations. Il lui reproche «un état d'esprit colonialiste mal placé au XXIe siècle».

Face aux incendies qui ravagent l’Amazonie depuis le début de l’année, Emmanuel Macron a, dans la soirée du 22 août, appelé sur les réseaux sociaux les membres du G7, qui se réuniront à partir du 24 août dans la ville de Biarritz, à s’emparer du problème.

«Notre maison brûle. Littéralement. L’Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20% de notre oxygène, est en feu. C’est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence», pouvait-on lire sur son compte Twitter, accompagné du cliché d’une forêt en feu.

Une déclaration que n’a visiblement pas appréciée son homologue brésilien. S’exprimant également sur le réseau social le 23 août, le successeur de Dilma Rousseff a regretté le fait que, selon lui, Emmanuel Macron «cherche à instrumentaliser un problème interne du Brésil et d'autres pays amazoniens pour en tirer un bénéfice politique personnel», ajoutant que «la suggestion du président français selon laquelle les questions amazoniennes devraient être discutées au G7 sans la participation des pays de la région évoqu[ait] un état d'esprit colonialiste mal placé au XXIe siècle».

Jair Bolsonaro a également accusé Emmanuel Macron d’user d’un «ton sensationnaliste» à propos de l’Amazonie, lui reprochant l’utilisation de «fausses photos».

Un cliché vieux d'au moins 16 ans

Lorsque l’on effectue une recherche inversée de l’image utilisée dans le message du président français, on s'aperçoit en effet que celle-ci a été prise par le photojournaliste américain Loren McIntyre, qui a notamment collaboré à National Geographic. Or, ce dernier est décédé en 2003. S’il est impossible de dater le cliché avec précision, on peut affirmer qu’il est donc vieux d’au moins 16 ans.

D'après l’Institut national de recherche spatiale (INPE), 75 336 feux de forêt ont été enregistrés sur le territoire brésilien de janvier à août, soit 84% de plus que sur la même période de l'an dernier, dont plus de 52% concernent l'Amazonie. Jair Bolsonaro avait de son côté insinué que les ONG auraient pu provoquer ces incendies afin d’attirer «l’attention contre [sa] personne et contre le gouvernement brésilien».

Plusieurs manifestations sont prévues ce 23 août à Sao Paulo et Rio de Janeiro. De plus, le mouvement de la jeune Suédoise Greta Thunberg, «Fridays for Future», a appelé à protester devant les ambassades et consulats brésiliens à travers le monde.

Lire aussi : Incendies en Amazonie : pointé du doigt, Jair Bolsonaro accuse les ONG

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»