Vladimir Poutine en Finlande : le dialogue entre la Russie et l’UE au cœur des discussions

Vladimir Poutine en Finlande : le dialogue entre la Russie et l’UE au cœur des discussions© Olga MALTSEVA Source: AFP
Le président russe Vladimir Poutine s'entretient avec son homologue finlandais Sauli Niinisto lors du Forum international de l'Arctique à Saint-Pétersbourg, le 9 avril 2019 (image d'illustration).

Le président russe se rend le 21 août à Helsinki où il doit s'entretenir avec son homologue finlandais Sauli Niinistö. Les deux hommes étudieront les moyens de relancer le dialogue entre la Russie et l'UE, la Finlande en assurant la présidence.

Vladimir Poutine est attendu ce 21 août à Helsinki pour y rencontrer son homologue finlandais Sauli Niinistö. Au cœur des discussions entre les deux hommes figurera en bonne place la relance du dialogue entre la Russie et l'Union européenne (UE), dont la présidence est actuellement assurée par la Finlande. 

Si les dirigeants des 28 se sont mis d'accord en juin dernier pour reconduire pour six mois des sanctions économiques imposées à la Russie «en raison de l'absence de progrès dans la mise en œuvre des accords de Minsk», plusieurs voix se sont élevées pour faire valoir l'importance d'un retour à une normalisation des relations entre Bruxelles et Moscou. 

Fabio Massimo Castaldo, le vice-président du Parlement européen, a déclaré dans une interview au journal russe Izvestia que la «Russie et l’Union européen devaient améliorer le dialogue et pour ce faire, elles se doivent de saisir toutes les occasions.» Il a également rappelé que «l'UE et la Russie possédaient une position commune sur le maintien d'un accord nucléaire avec l'Iran». Il a également ajouté que «le processus de négociation à venir dépendrait de la capacité de l'UE à maintenir son propre point de vue, malgré l'hostilité des Etats-Unis.

Lire aussi : L'UE, Paris, Berlin et Londres haussent le ton face à l’escalade américaine contre l’Iran

Le représentant permanent de la Fédération de Russie auprès de l’UE, Vladimir Tchijov, s'est quant à lui dit «vraiment sûr que les problèmes entre la Russie et l’UE [n'étaient] pas apparus à cause de la situation autour de l’Ukraine». Selon lui, «ils se sont accumulés depuis 2014». «Les événements en Ukraine sont devenus un puissant catalyseur de problèmes existants, mais non leur cause fondamentale», estime-t-il. 

«La Russie et l'Union européenne sont arrivées à la compréhension commune que les deux parties n'avaient pas besoin d'un retour mécanique au [modèle] business as usual», a-t-il ajouté dans son interview au journal russe Parlamentskaya gazeta le 23 juillet, notant la nécessité de créer un nouveau modèle de relations entre les deux parties. Pour lui, Moscou et Bruxelles doivent davantage s'appuyer sur un partenariat pragmatique.

L'entrée en vigueur des sanctions européennes contre la Russie a eu un impact négatif sur les relations commerciales entre Moscou et Bruxelles. La Russie et l'Union européenne ont en effet respectivement subi des pertes de 50 et 240 milliards de dollars. Premières victimes de cette décision politique : les entreprises européennes. Nombre d'entre elles se sont en effet ainsi brutalement  coupées d'un marché de consommateurs de près de 150 millions d'habitants. 

Lire aussi : En russe, Macron réitère sur Facebook son souhait d’approfondir les relations entre Paris et Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»