Trois Palestiniens tués par des soldats israéliens à la frontière nord de la bande de Gaza

- Avec AFP

Trois Palestiniens tués par des soldats israéliens à la frontière nord de la bande de Gaza© Mahmud Hams Source: AFP
Des ambulanciers transportent un manifestant blessé lors d'affrontements avec l'armée israélienne, le 16 août 2019, dans l'est de la Bande de Gaza (image d'illustration).

Selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza, trois Palestiniens ont été abattus par l’armée israélienne. Tsahal a confirmé avoir tiré en direction de «personnes armées» se trouvant le long de la frontière entre les deux territoires.

Trois Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens dans le nord de la bande de Gaza, frontalière d'Israël, selon le ministère de la Santé de l'enclave palestinienne, le 18 août. L'armée israélienne avait affirmé plus tôt dans un communiqué avoir tiré à partir d'un hélicoptère et d'un char en direction de «personnes armées» le long de la barrière séparant Israël de la bande de Gaza.

Selon le ministère de la Santé de Gaza, enclave contrôlée depuis 2007 par le mouvement islamiste Hamas, un autre Palestinien a été également blessé et hospitalisé. Trois roquettes ont été tirées à partir de la bande de Gaza vers le sud d'Israël dans la soirée du 17 août, selon l'armée israélienne, ce qui représentait la deuxième attaque en 24 heures.

Depuis mars 2018, la bande de Gaza est le théâtre, le long de la barrière frontalière avec Israël, de protestations hebdomadaires généralement accompagnées de violences, visant à réclamer notamment la levée du strict blocus israélien imposé depuis plus de dix ans au territoire palestinien.

Depuis cette date, au moins 305 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens, pour la grande majorité lors des heurts faisant suite à ces rassemblements. D'autres sont morts dans des frappes israéliennes, en représailles à des actes hostiles en provenance de l'enclave. Sept Israéliens ont été tués dans le cadre de ces violences.

Lire aussi : Israël autorise finalement l'élue américaine Rashida Tlaib à rendre visite à sa grand-mère

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»