Démantèlement d'un «réseau de la CIA» en Iran : 17 arrestations et des peines de mort

Démantèlement d'un «réseau de la CIA» en Iran : 17 arrestations et des peines de mort© Jason Reed JIR Source: Reuters
Le logo de la CIA au siège de l'agence de renseignement américaine (image d'illustration).

Les autorités iraniennes ont indiqué avoir arrêté 17 personnes, dont plusieurs ont été condamnées à mort, dans le cadre du démantèlement d'un «réseau de la CIA» qui avait été annoncé en juin.

17 personnes ont été arrêtées en Iran, selon les autorités du pays, dans le cadre du démantèlement d'un «réseau de la CIA» qui avait été annoncé en juin.

«Certains ont été condamnés à mort et d'autres à de longues peines de prison», a déclaré à la presse le chef du contre-espionnage au ministère du Renseignement iranien, dont l'identité n'a pas été révélée.

Selon un rapport de l'agence iranienne Fars, cité par Reuters, les individus condamnés étaient des prestataires privés dans les domaines «économique, nucléaire, dans les infrastructures, le militaires, l'informatique» et avaient collecté des informations classifiés.

A la presse, le chef du contre-espionnage au ministère du Renseignement iranien a déclaré qu'une partie d'entre eux avaient été recrutés en tombant dans un «piège» tendu par la CIA alors qu'ils étaient en quête de visas pour se rendre aux Etats-Unis. «Certains ont été approchés alors qu'ils faisaient leur demande de visa, d'autres avaient déjà des visas mais ont été soumis à la pression de la CIA au moment de leur renouvellement», a-t-il détaillé, cité par l'AFP.

Le président américain Donald Trump, de son côté, a réagi en dénonçant des informations «totalement fausses» : «Les informations selon lesquelles l'Iran aurait arrêté des espions de la CIA sont totalement fausses. Pas une once de vérité», a tweeté le chef d'Etat. Et d'ajouter : «Encore des mensonges et de la propagande (comme leur drone qui a été abattu) mis en avant par un régime religieux qui échoue lamentablement et ne sait pas quoi faire». 

L'annonce iranienne a été faite alors que le contexte est extrêmement tendu entre Téhéran et Washington, un an après le retrait unilatéral de Washington de l'accord international sur le nucléaire iranien.

Lire aussi : L'Iran abat un drone américain et se dit «prêt à répondre à toute déclaration de guerre»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»