«Les Russes et les Ukrainiens sont un seul peuple» : Vladimir Poutine à Oliver Stone

«Les Russes et les Ukrainiens sont un seul peuple» : Vladimir Poutine à Oliver Stone© Sputnik/Alexei Druzhinin/Kremlin
Vladimir Poutine.

Accusations d'ingérence, diplomatie américaine et crise ukrainienne : le réalisateur américain Oliver Stone a une nouvelle fois interviewé Vladimir Poutine dans le cadre d'un nouveau documentaire, baptisé «L'Ukraine révélée».

Dans un nouveau documentaire du réalisateur américain Oliver Stone intitulé «L'Ukraine révélée» («Revealing Ukraine», en anglais), le président russe Vladimir Poutine évoque (entre autres intervenants) les relations russo-ukrainiennes. «Pour ma part, je pense que les Russes et les Ukrainiens sont un seul peuple. Nous sommes fondamentalement la même nation», explique le président russe, à nouveau interviewé par le réalisateur américain, par ailleurs auteur de «Conversations avec Monsieur Poutine»

Ukraine : «Je pense que le bon sens prévaudra»

Le chef d'Etat a noté que Russes et Ukrainiens partageaient des racines communes via la religion chrétienne orthodoxe, ce qui ne l'a pas empêché de souligner que les Ukrainiens avaient le droit d'avoir leur propre identité nationale. «En Ukraine, beaucoup de gens croient qu'ils ont besoin de renforcer leur identité, de se battre pour celle-ci. Ici en Russie, personne ne se préoccupe de cela. Moi y compris», a-t-il déclaré lors de cette interview.

Selon Vladimir Poutine, ces racines communes profèrent un «avantage compétitif» sur les pays occidentaux et dont la Russie entend bien «se servir dans certains processus d'intégration». Et le chef d'Etat d'expliquer que c'est en toute logique que les deux pays finiront par se rapprocher : «Je pense que le bon sens prévaudra et que finalement [...] un rapprochement est inévitable.»

Des accords non-respectés par Washington ?

Au cours de cet entretien, Vladimir Poutine est par ailleurs revenu sur un appel téléphonique échangé avec Barack Obama, au plus fort de la crise ukrainienne en 2014, révélateur du fonctionnement de la diplomatie américaine.

«Comme vous le savez, [Barack] Obama n'est plus président, mais il y a toujours des choses [que nous ne commentons pas]», a expliqué Vladimir Poutine, refusant de trop en révéler. «Quoi qu'il en soit, je peux seulement dire que les accords conclus lors de cette conversation téléphonique n'ont pas été respectés par la partie américaine. Je me limiterai à dire cela et je ne développerai pas», a-t-il conclu sur le sujet.

Elections américaines : Trump a mieux «compris» l'électorat

En ce qui concerne les relations russo-américaines, Vladimir Poutine a une nouvelle fois réitéré que Moscou n'avait jamais tenté d'influencer la politique intérieure des Etats-Unis. «Je ne me suis pas ingéré à l'époque, je ne veux pas m'ingérer maintenant et je ne vais pas m'ingérer à l'avenir», a-t-il déclaré.

Le dirigeant russe a précisé que Donald Trump avait remporté l'élection présidentielle de 2016 tout simplement parce qu'il avait eu une meilleure compréhension du corps électoral américain. «[L'équipe de campagne de Trump] a compris qu'au cours des dernières années – disons la dernière décennie – la richesse de la classe dirigeante et des personnes aisées a rapidement progressé, alors que dans le même temps, rien n'avait changé de façon positive pour la classe moyenne. Ceux qui ont organisé la campagne électorale de [Donald] Trump et [Donald] Trump lui-même l'ont bien compris. Et il s'en est servi», a souligné le président russe.

Un résultat qui a pris de court l'ancien président ukrainien Petro Porochenko et son administration, ils avaient en effet beaucoup misé sur la rivale démocrate de Donald Trump, Hillary Clinton : «Ce n'est pas un secret. Ils sont partis du principe que [Hillary] Clinton allait gagner, et ont fait leur possible pour prouver leur loyauté à la future administration, et faire bonne impression à la future présidente. Voilà pourquoi ils ont fait des commentaires très durs envers [Donald] Trump et ont soutenu les démocrates par tous les moyens.»

«L'Ukraine révélée» a été présenté le 6 juillet au festival du film de Taormina le 6 juillet.

Auteur: RT France

Lire aussi : Oliver Stone à propos de Poutine : «J'admire sa discipline, son humilité, son dévouement au travail»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»