Un dessinateur canadien remercié après une caricature de Donald Trump

Un dessinateur canadien remercié après une caricature de Donald Trump© Capture d'écran/Twitter/@deAdder
Le dessin de Michael de Adder publié sur ses réseaux sociaux le 26 juin 2019.

Le caricaturiste Michael de Adder affirme avoir été congédié par Brunswick News en raison d'un dessin représentant Donald Trump jouant au golf sur le corps d'un migrant mort. Le groupe de presse dément et assure que ce croquis n'est pas en cause.

Michael de Adder, dessinateur de presse canadien de 52 ans, a été remercié par le groupe Brunswick News après avoir réalisé et diffusé un dessin de Donald Trump jouant au golf face aux cadavres d’un enfant et de ce qui semble être un de ses parents. L’image fait référence à la photo désormais mondialement connue du migrant originaire du Salvador, Alberto Martinez, mort en tentant de traverser le Rio Grande pour rejoindre les Etats-Unis en compagnie de sa petite fille Angie Valeria. Le dessinateur collaborait depuis 17 ans avec le groupe de presse canadien.

«Au cours des deux dernières semaines, j’ai dessiné trois fois Trump. Deux des dessins sont devenus viraux et le troisième a eu l’effet d’une supernova et un jour après j’étais remercié. […] Du jour au lendemain, c’était comme si je n’avais jamais travaillé pour le journal. Tirez en vos propres conclusions», a expliqué le dessinateur sur son compte Twitter.

Contestant la version de Michael de Adder, Brunswick News a de son côté publié un communiqué le 30 juin, assurant qu’il était «totalement incorrect de suggérer que Brunswick Inc. avait résilié son contrat avec le dessinateur Michael de Adder à cause d’un dessin de Donald Trump circulant actuellement sur les réseaux sociaux». Le groupe a ajouté que la décision de faire appel au dessinateur Greg Perry en lieu et place de Michael de Adder avait été «prise bien avant ce dessin» et était le fruit de «négociations qui avaient duré plusieurs semaines».

Le président de l’Association des caricaturistes canadiens, Wes Tyrell, a pour sa part soutenu le dessinateur, se demandant comment il était possible que cela «arrive au Canada», et rappelant le cas de Rob Rogers, un dessinateur américain qui avait perdu son emploi après avoir également caricaturé le 45e président des Etats-Unis.

La caricature politique en danger ?

Cette décision intervient alors que fin avril, le New York Times s’était retrouvé dans la tourmente après avoir publié un dessin d’Antonio Moreira Antunes représentant un Donald Trump aveugle tenant en laisse le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, représenté en chien-guide et portant une étoile de David. La caricature avait suscité l’indignation de la communauté juive et poussé le quotidien à présenter ses excuses puis, quelques jours plus tard, début juin, à confirmer qu'il allait mettre définitivement fin aux dessins politiques. Là encore, le journal avait affirmé que cette décision était antérieure à la polémique.

Michael de Adder a de son côté affirmé qu’il continuerait de travailler pour d’autres publications. «Les caricaturistes aux Etats-Unis sont dépeints comme étant de gauche et de droite. Certains même en tant que démocrate ou républicains. Les caricaturistes au Canada ne sont pas partisans. Nous ne sommes pas démocrates ou républicains, nous sommes juste "anti-stupide". Nous nous attaquons aux deux côtés. Nous voulons juste illustrer la stupidité», a-t-il précisé.

Lire aussi : Un mois après une caricature jugée antisémite, le New York Times arrête les dessins politiques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»