Téhéran dépasse le seuil nucléaire fixé en 2015, Netanyahou appelle les Européens à «agir»

- Avec AFP

Téhéran dépasse le seuil nucléaire fixé en 2015, Netanyahou appelle les Européens à «agir»© Oded Balilty/Pool via REUTERS Source: Reuters
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou

L'Iran a décidé de s'affranchir des limites fixées par l'accord de 2015 (dont Washington s'est retiré) en matière d'uranium faiblement enrichi. Israël et les Etats-Unis sont montés au créneau.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a appelé ce 1er juillet les pays européens à sanctionner l'Iran, après que Téhéran a annoncé avoir franchi la limite imposée à ses réserves d'uranium faiblement enrichi par l'accord de 2015 sur son programme nucléaire, dont Washington s'était retiré unilatéralement. «Vous vous êtes engagés à agir dès que l'Iran violerait l'accord nucléaire. Alors je vous dis : faites-le», a déclaré Benjamin Netanyahou, selon un communiqué publié par son bureau.

De son côté, les Etats-Unis ont affirmé qu'ils ne permettraient «jamais à l'Iran de développer des armes nucléaires». «C'était une erreur, dans l'accord sur le nucléaire iranien, de permettre à l'Iran d'enrichir de l'uranium, quel que soit le niveau», a dénoncé dans un communiqué la Maison Blanche, réaffirmant sa volonté de poursuivre sa campagne de «pression maximale» sur Téhéran. 

En dépassant les limites imposées à ses réserves d'uranium faiblement enrichi, Téhéran prend le risque d'être déclaré pour la première fois en faute sur ses engagements en la matière, jusqu'alors respectés. «L'Iran a dépassé la limite des 300 kilogrammes [d'uranium faiblement enrichi]», a annoncé le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif à l'agence de presse Isna ce même jour.

Chargée de vérifier que l'Iran s'acquitte de ses engagements pris vis-à-vis de la communauté internationale en juillet 2015 à Vienne, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a confirmé que l'Iran avait dépassé la limite imposée par le pacte. Ni l'AIEA, ni Mohammad Javad Zarif n'ont précisé le niveau actuel des réserves d'uranium enrichi iraniennes, mais un diplomate en poste à Vienne aurait précisé à l'AFP que celles-ci avaient été mesurées en excès de deux kilogrammes.

Cette annonce iranienne, jugée «profondément inquiétante» par le Royaume-Uni, survient sur fond de tensions exacerbées avec les Etats-Unis de Donald Trump, faisant craindre un embrasement guerrier dans la région stratégique du Golfe.

La crise entre les deux pays a connu un pic le 20 juin dernier après que l'Iran eut abattu un drone américain. Selon Téhéran, l'appareil avait violé l'espace aérien iranien, ce qu'a démenti Washington.

Lire aussi : L'Iran porte plainte contre Washington à l'ONU sur l'affaire du drone américain

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»