L'Iran porte plainte contre Washington à l'ONU sur l'affaire du drone américain

L'Iran porte plainte contre Washington à l'ONU sur l'affaire du drone américain© Tasnim News Agency Source: Reuters
Des restes du drone américain abattu par Téhéran.

Téhéran a porté officiellement plainte contre les Etats-Unis auprès du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'affaire du drone américain, entré selon l'Iran, dans son espace aérien avant d'être abattu par ses forces.

«[L'Iran] a porté plainte auprès du Conseil de sécurité de l'ONU et du secrétaire général de l'organisation après qu'un drone américain a violé l'espace aérien iranien et a été abattu», a fait savoir l'agence de presse Tasnim le 28 juin, citant les propos du ministre adjoint des Affaires étrangères Gholamhossein Dehghani.

«La plainte stipule que l'Iran se réserve le droit de défendre son espace aérien et de s'opposer à toute violation», a précisé le diplomate. Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si Gholamhossein Dehghani fait référence à une nouvelle plainte ou à celle qui avait été déposée, selon l'agence officielle Irna, le 20 juin auprès du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

Le 20 juin dernier, un drone a été détruit par un missile iranien, dans l'espace aérien iranien selon Téhéran, mais dans l'espace international selon Washington. L'incident a fortement aggravé les tensions entre les deux pays, au point de faire craindre à la possibilité d'un conflit ouvert.

Quatre jours après cet incident, les Etats-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions contre Téhéran. Après avoir évoqué une «guerre», Donald Trump a quelque peu tempéré ses propos le 28 juin, assurant que «rien ne [pressait]» pour résoudre les tensions, et que les Iraniens pouvaient «prendre leur temps» pour venir à la tables des négociations. Ce bras de fer intervient dans un contexte très tendu après des attaques d'origine inconnue contre des pétroliers en mer d'Oman, attribuées par Washington à l'Iran, ce que Téhéran dément avec véhémence.

Lire aussi : «L'Iran ne cherche la guerre avec aucun pays», assure Hassan Rohani à Emmanuel Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»