Un aéroport saoudien attaqué par des rebelles yéménites, selon la coalition menée par Riyad

Un aéroport saoudien attaqué par des rebelles yéménites, selon la coalition menée par Riyad© Faisal al Nasser Source: Reuters
L'aéroport saoudien d'Abha le 13 Juin, après une attaque (image d'archive).

Selon la coalition menée par l'Arabie saoudite au Yémen, une attaque des rebelles houthis sur un aéroport du royaume wahhabite a fait un mort. Les rebelles ont intensifié ces dernières semaines les attaques, notamment avec des drones.

La coalition militaire engagée au Yemen et dirigée par l'Arabie saoudite a affirmé, selon Reuters et l'AFP, que la rébellion houthie avait lancé une attaque contre l'aéroport d'Abha, dans le sud du royaume saoudien. Une personne – de nationalité syrienne – aurait été tuée et sept autres blessées. 

Le porte-parole de la coalition n'a pas précisé la nature de l'attaque contre cet aéroport, situé dans le sud-ouest du royaume et cible le 12 juin dernier d'une attaque au missile qui a blessé 26 civils selon les autorités saoudiennes.

La télévision houthie Al-Masirah TV a évoqué pour sa part une attaque contre ce même aéroport d'Abha et en a revendiqué une autre – non confirmée par la coalition saoudienne – contre l'aéroport de Jizan. Ce même média affirme que des drones ont été mis en œuvre, mais la télévision publique saoudienne ne donne pas de précision, se contentant d'évoquer une «attaque terroriste de la part de la milice houthie soutenue par l'Iran».

Multiplication des attaques contre l'Arabie saoudite

Les rebelles houthis ont intensifié ces dernières semaines les attaques de drones contre le royaume saoudien, qui intervient militairement depuis 2015 au Yémen à la tête d'une coalition de pays arabes. La guerre au Yémen a fait plus de 10 000 morts depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition militaire sous commandement saoudien et a provoqué «la pire crise humanitaire» au monde, selon l'ONU. La coalition est régulièrement accusée de crimes de guerre par les organisations de défense des droits de l'homme pour le nombre élevé de victimes civiles que provoquent ses bombardements.

La guerre au Yémen a fait plus de 10 000 morts depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition militaire sous commandement saoudien et a provoqué «la pire crise humanitaire» au monde, selon l'ONU. La coalition est régulièrement accusée de crimes de guerre par les organisations de défense des droits de l'homme pour le nombre élevé de victimes civiles que provoquent ses bombardements.

Lire aussi : Yémen : regain de tension après un raid de la coalition sur Sanaa, l’Iran dans le viseur

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»