L'ex-président égyptien Mohamed Morsi est mort

- Avec AFP

L'ex-président égyptien Mohamed Morsi est mort© Khaled DESOUKI Source: AFP
L'ex-président égyptien Mohamed Morsi lors de son jugement au Caire le 16 juin 2015.
Suivez RT France surTelegram

La télévision publique égyptienne a fait savoir que l'ancien chef d'Etat égyptien Mohamed Morsi était décédé. L'ex-président, issu du mouvement islamiste des Frères musulmans, s'était effondré devant un tribunal avant d'être conduit à l'hôpital.

L'ancien président égyptien issu des Frères musulmans Mohamed Morsi, 67 ans, est mort le 17 juin après une audition au tribunal au Caire, selon la télévision publique égyptienne.

D'après des sources sécuritaires et judiciaires citées par l'AFP, l'ancien chef d'Etat en détention depuis 2013, a parlé le 17 juin devant un tribunal avant de s'effondrer, puis d'être emmené à l'hôpital où il est décédé.

«Il a parlé devant le juge pendant 20 minutes puis il s'est animé et s'est évanoui. On l'a vite emmené à l'hôpital où il est mort plus tard», a déclaré la source judiciaire de l'AFP.

Les Frères musulmans dénoncent un «meurtre à petit feu»

Dans la soirée, les Frères musulmans ont accusé les autorités égyptiennes de «meurtre à petit feu».

Sur la scène internationale, président turc Recep Tayyip Erdogan a rendu hommage au «martyr» Morsi après sa mort. «Que Dieu accorde à notre martyr, notre frère Morsi, sa  miséricorde», a déclaré le chef d'Etat à un groupe de journalistes. «L'histoire n'oubliera jamais les tyrans qui l'ont conduit vers la mort en le mettant en prison et en le menaçant de l'exécuter», a également déclaré le chef d'Etat turc, un allié proche de Morsi, lors d'un discours télévisé à Istanbul. L'émir du Qatar a par ailleurs exprimé «sa profonde tristesse» après la mort «subite» de Morsi. 

Le leader islamiste, élu président d'Egypte le 24 juin 2012, était emprisonné depuis sa destitution par l'armée et la prise de pouvoir de son ancien ministre de la Défense Abdel Fattah al-Sissi, à l'été 2013 à la suite de plusieurs crises ayant entraîné des manifestations de ses opposants.

Mohamed Morsi avait été jugé par la suite dans plusieurs affaires dont un dossier d'espionnage pour l'Iran, le Qatar et des groupes militants comme le Hamas à Gaza. Il a également été accusé de fomenter des actes de terrorisme.

Lire aussi : Les Frères musulmans, organisation terroriste pour Trump : un jeu d'alliances régionales ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix