Transgenres et accros aux jeux-vidéos : l'OMS modifie sa liste des pathologies

Transgenres et accros aux jeux-vidéos : l'OMS modifie sa liste des pathologies© Pierre Albouy Source: Reuters
Logo de l'OMS à Genève, 2015 (image d'illustration).

Les personnes en transition sexuelle ne sont plus considérées comme pathologiques au sens de l'Oganisation mondiale de la santé dans sa 11e révision de la classification internationale des maladies.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait entrer de nouvelles pathologies dans son registre de classification des maladies, notamment l'addiction aux jeux vidéo, en revanche, elle en a retiré la transition sexuelle.

Après avoir affirmé le 27 mai que le burn-out entrait lui aussi dans sa nouvelle classification, l'OMS, par la voix de l'un de ses porte-paroles, a précisé cette information ce 28 mai, expliquant que le burn-out était en réalité déjà dans la classification précédente sous le chapitre «Facteurs influençant l'état de santé». «L’inclusion dans ce chapitre signifie précisément que le burn-out n’est pas conceptualisé comme une condition médicale mais plutôt comme un phénomène lié au travail», a en outre déclaré le porte-parole. 

L'OMS, dont les documents font référence pour établir des polices d'assurance à travers le monde entier, a cependant modifié sa définition du burn-out «à la lumière des recherches actuelles». Il est ainsi décrit comme «un syndrome (...) résultant d'un stress chronique au travail qui n'a pas été géré avec succès» et qui se caractérise par trois éléments : «un sentiment d'épuisement», «du cynisme ou des sentiments négativistes liés à son travail» et «une efficacité professionnelle réduite».

L'entrée de l'addiction aux jeux vidéo au même titre que les drogues et l'alcool détone davantage et les grands groupes du secteur vidéoludique se sont émus de cette décision prise unilatéralement «sans le consensus de la communauté académique».

L'«incongruence de genre» a été retirée de la catégorie des pathologies mentales pour se glisser dans celle de la santé sexuelle.

Lire aussi : Julia, femme transgenre, de nouveau agressée lors d'un rassemblement de soutien (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»