Eurovision à Tel-Aviv : quand la Palestine s'invite à la fête

Eurovision à Tel-Aviv : quand la Palestine s'invite à la fête© Ronen Zvulun Source: Reuters
Scène du concours de l'eurovision, le 18 mai 2019 (image d'illustration)

Cette année, le concours de l'Eurovision s'est déroulé à Tel-Aviv. Comme d'ordinaire, le volet idéologique de l'événement n'a pas manqué d'agiter les réseaux sociaux. A l'issue de la cérémonie, les mots-dièse Israël et Palestine chamboulent Twitter.

Pour sa 64e édition, la cérémonie de l'Eurovision s'est déroulée le 18 mai en Israël, à Tel-Aviv, sur fond de polémique. C'est cette année le compétiteur des Pays-Bas, Duncan Laurence, qui remporte le concours. Mais, au delà du classement final dans lequel le candidat français Bilal Hassani figure pour sa part 14e sur 26, le thème du conflit israélo-palestinien a particulièrement été commenté sur les réseaux sociaux, pendant et après la compétition, faisant apparaître les mots-dièse Israël et Palestine dans des dizaines de milliers de tweets postés pendant la nuit.

Lire aussi : «Non à l’Eurovision 2019 en Israël» : des militants perturbent Destination Eurovision (VIDEO)

A l'origine du succès du mot-dièse, plusieurs épisodes semblent avoir captivé les téléspectateurs dont un geste de soutien pour la Palestine, effectué par le groupe islandais Hatari. Pendant le décompte des points, les trois membres du groupe ont en effet brandi des écharpes palestiniennes.

Après avoir participé à une pétition en ligne appelant au boycott de l’Islande à l’Eurovision organisé en Israël, les membres du groupes avaient effectué leur inscription au concours, remportant les sélections islandaises au mois de mars. «En tant que participants à l’Eurovision, nous avons le pouvoir de dénoncer l’absurdité d’organiser un tel concours dans un pays marqué par le conflit et la désunion», ont justifié les trois artistes selon leurs propos retranscris par Le Figaro.

Le thème du conflit israélo-palestinien a également été commenté sous un angle plus positif alors que des drapeaux israélien et palestinien ont été aperçus sur les dos de deux danseurs participant à la prestation de la chanteuse américaine Madonna, invitée sur scène à l'occasion de cette 64e édition de l'édition.

En amont de l'événement, la télévision israélienne publique, voulant réaliser un clip promotionnel sur l'Eurovision, avait misé sur l'autodérision, évoquant de nombreux stéréotypes sur les juifs ou Israël. Une vidéo qui n'avait pas tardé à déclencher la fureur de nombreux citoyens...

Lire aussi : «Occupation», «juifs avides», «sal****» : un clip de promo de l'Eurovision fait scandale en Israël

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»