Plateau du Golan : Netanyahou annonce qu'un site a été trouvé pour accueillir la colonie «Trump»

- Avec AFP

Plateau du Golan : Netanyahou annonce qu'un site a été trouvé pour accueillir la colonie «Trump» © Leah Millis Source: Reuters
Le président américain Donald Trump serre la main du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou devant la Maison Blanche, le 25 mars 2019 (image d'illustration).

Après avoir annoncé fin avril qu'une colonie serait fondée en l'honneur du président américain Donald Trump, le Premier ministre israélien a affirmé ce 12 mai que le site censé l'accueillir sur le plateau du Golan avait été sélectionné.

Benjamin Netanyahou a annoncé ce 12 mai qu'un site pour une nouvelle colonie portant le nom du président américain Donald Trump avait été choisi sur la partie du plateau du Golan syrien occupée par Israël.

«J'ai promis que nous allons fonder une implantation du nom du président Trump», a déclaré Benjamin Netanyahou au début du conseil hebdomadaire des ministres. «Je tiens à vous informer que nous avons déjà sélectionné un site sur les hauteurs du Golan où cette nouvelle communauté sera établie et le processus est en cours», a-t-il ajouté.

Le Premier ministre israélien avait annoncé le mois dernier qu'une colonie israélienne sur le Golan occupé allait porter le nom du président américain pour le remercier d'avoir reconnu la souveraineté d'Israël sur la partie de ce territoire syrien annexé par l'Etat hébreu. L'ONU n'a jamais reconnu cette annexion et considère qu'Israël occupe cette partie du plateau du Golan. Les colonies, des implantations civiles israéliennes dans des territoires occupés, sont illégales au regard du droit international.

Le président américain avait reconnu, le 25 mars, la souveraineté d'Israël sur la partie du Golan qu'Israël avait prise à la Syrie pendant la guerre des Six Jours de 1967 puis annexée en 1981. Environ 18 000 Syriens appartenant à la communauté druze - dont la plupart refusent la citoyenneté israélienne - vivent toujours dans le Golan occupé, où se sont installés quelque 20 000 colons israéliens dans 33 colonies de peuplement.

Donald Trump a adopté depuis sa prise de fonctions une politique de soutien sans faille à l'Etat hébreu. Il a notamment reconnu unilatéralement Jérusalem comme la capitale d’Israël, alors que les Palestiniens souhaitent faire de Jérusalem-Est, occupée et annexée par l'Etat hébreu depuis 1967, la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

 Lire aussi : Décret américain sur le plateau du Golan : une décision «complètement catastrophique»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»