Trump reconnaît la souveraineté d'Israël sur le Golan en présence de Netanyahou

Trump reconnaît la souveraineté d'Israël sur le Golan en présence de Netanyahou© SAUL LOEB Source: AFP
Donad Trump brandissant le décret reconnaissant la souveraineté d’Israël sur le Golan en présence de Benjamin Netanyahu.

Donald Trump a signé le décret reconnaissant la souveraineté d'Israël sur le Golan, confirmant ainsi l'annonce faite par son vice-président plus tôt dans la journée à la réunion annuelle de l'American Israel Public Affairs Committee (Aipac).

Le président Trump a officialisé les annonces faites depuis plusieurs jours sur une reconnaissance imminente de la souveraineté d’Israël sur le Golan, occupé depuis 1967 par l'Etat hébreux, en signant un décret présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche.

Lire aussi : Frappes de Tsahal sur Gaza et décret de Trump sur le Golan : situation explosive au Moyen-Orient

Cette signature, survenue à l'occasion de la visite du Premier ministre israélien aux Etats-Unis, intervient dans un contexte de campagne électorale en Israël. Benjamin Netanyahu a déclaré que son pays «ne renoncerait jamais» à la majeure partie du Golan syrien conquis par l'Etat hébreu lors de la guerre des Six Jours en 1967, avant de l'annexer en 1981. Une annexion qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

Cette reconnaissance avait déjà été officiellement annoncée par son vice-président Mike Pence plus tôt dans la journée à la réunion annuelle de l'American Israel Public Affairs Committee (Aipac), puissant lobby pro-israélien.

«Aujourd'hui, pour la première fois en 52 ans», depuis l'occupation d'une partie de ce plateau syrien stratégique par l'Etat hébreu, «avec le Premier ministre Netanyahu à ses côtés, le président des Etats-Unis va formellement reconnaître la souveraineté d'Israël sur le Golan», avait-il déclaré. 

Le 21 mars, le président américain en personne avait publié un tweet utilisant les mêmes arguments et laissant supposer que cette reconnaissance était imminente : «Après 52 ans, il est temps pour les États-Unis de reconnaître pleinement la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l'Etat d'Israël et la stabilité régionale !», écrivait-il alors. 

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, avait pour sa part annoncé le 24 mars, toujours sur Twitter, que le président des Etats-Unis allait rendre cette reconnaissance officielle. 

Lire aussi : Début de frappes israéliennes sur Gaza après un tir de roquette

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»