Frappes de Tsahal sur Gaza et décret de Trump sur le Golan : situation explosive au Moyen-Orient

Frappes de Tsahal sur Gaza et décret de Trump sur le Golan : situation explosive au Moyen-Orient© REUTERS/Mohammed Salem
Vue de Gaza après une frappe israélienne le 25 mars 2019.

Israël a effectué des frappes sur Gaza en représailles à un tir de roquette dans la nuit, attribué au Hamas. Simultanément, alors qu'il recevait Netanyahou, Trump a signé le décret reconnaissant la souveraineté d'Israël sur le Golan.

Mise à jour automatique
  • Auteur: RT France

  • Au lendemain des frappes de Tsahal sur Gaza, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a expliqué qu'Israël était prêt à faire «beaucoup plus», avant de préciser : «Nous ferons tout le nécessaire pour défendre notre peuple et défendre notre Etat.»

    Lire aussi : Début de frappes israéliennes sur Gaza après un tir de roquette

  • Le Hamas annonce la conclusion d'un cessez-le-feu avec Israël après un accès de tension.

    «Les efforts égyptiens ont débouché sur la conclusion d'un cessez-le-feu entre l'occupant et les organisations de résistance», a affirmé un porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, dans un communiqué.

  • De multiples roquettes ont été tirées de la bande de Gaza en direction d'Israël, en réaction aux frappes de Tsahal.

    Un journaliste de l'AFP a dénombré une dizaine de départs de roquettes depuis le nord de la bande de Gaza. Au même moment, l'armée israélienne déclarait que les sirènes d'alerte retentissaient en différents endroits du territoire israélien proche de l'enclave.

  • Au Caire, Ahmed Aboul Gheit, le secrétaire général de la Ligue arabe, une organisation qui regroupe les Etats arabes, a jugé la décision du président américain «nulle et non avenue dans le fond et la forme». 

  • Le bureau du chef du Hamas Ismaïl Haniyeh à Gaza a été gravement endommagé par un raid israélien selon des témoins et une source de sécurité gazaouiecitée par l'AFP.

    On ignore pour l'heure si Ismaïl Haniyeh se trouvait dans son bureau à cet instant. Le bilan n'est pas connu dans l'immédiat.

  • L'ONU exhorte toutes les parties au Proche-Orient à «une retenue maximale», a déclaré lundi son porte-parole Stéphane Dujarric.

    «Le secrétaire général (Antonio Guterres) est profondément préoccupé par les derniers développements liés à Gaza», a-t-il dit lors de son point presse quotidien.

    «Le tir d'une roquette de Gaza vers Israël est une violation sérieuse et inacceptable» et «nous exhortons toutes les parties à une retenue maximale», a ajouté le porte-parole.

    «Nous travaillons avec l'Egypte et toutes les parties concernées pour faire diminuer la tension». «Une escalade rendrait la situation déjà mauvaise encore pire, notamment pour les civils à Gaza et autour», a estimé Stéphane Dujarric.

Découvrir plus

Un tir de roquette, tirée dans la nuit du 24 au 25 mars de la bande de Gaza, réveille le spectre d'une nouvelle confrontation armée entre Israël et le mouvement islamiste Hamas qui dirige la bande de Gaza.

Le tir a frappé une maison au nord de Tel-Aviv, en Israël, faisant sept blessés légers.

Une attaque criminelle a été commise contre l'Etat d'Israël, et nous allons y répondre avec force

Il intervient en pleine campagne électorale israélienne, dans l'optique des législatives du 9 avril. Signe de la gravité de cette attaque pour Israël, Benjamin Netanyahou a annoncé qu'il écourtait sa visite tout juste entamée aux Etats-Unis et qu'il rentrerait aussitôt après avoir été reçu par le président Donald Trump le 25 mars.

«Une attaque criminelle a été commise contre l'Etat d'Israël, et nous allons y répondre avec force», a dit Benjamin Netanyahou dans une vidéo diffusée par ses services. «J'ai décidé, au vu des évènements sécuritaires, d'écourter ma visite aux Etats-Unis. Dans quelques heures, je rencontrerai le président Trump et juste après, je reviendrai en Israël pour diriger de près nos opérations», a martelé le chef du gouvernement israélien.

Un organisme relevant du ministère de la Défense israélien a annoncé la fermeture des points de passage pour les personnes et les biens entre Israël et l'enclave coincée entre Etat hébreu, Egypte et Méditerranée et éprouvée par les guerres, la pauvreté et les blocus israélien et égyptien.

L'armée israélienne répond systématiquement aux tirs de roquettes en provenance de Gaza en frappant des positions militaires du Hamas, d'autant plus vigoureusement quand elles atteignent des zones civiles.

Lire aussi : Les protestations reprennent à Gaza dans le cadre de la Grande marche du retour

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»