Les protestations reprennent à Gaza dans le cadre de la Grande marche du retour

- Avec AFP

Les protestations reprennent à Gaza dans le cadre de la Grande marche du retour© Ibraheem Abu Mustafa/File Photo Source: Reuters
Des Palestiniens manifestent à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, le 22 février 2019 (image d'illustration).

La Marche du retour, organisée à Gaza chaque vendredi depuis le 30 mars 2018, exigeant la levée du blocus et le retour chez eux des Palestiniens chassés de leurs terres, se poursuit ce 22 mars.

Deux Palestiniens ont été tués ce 22 mars par des tirs de soldats israéliens en deux endroits distincts lors de manifestations et heurts le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, selon le ministère de la Santé gazaoui.

Un jeune homme de 18 ans a été atteint à la tête à l'est de la ville de Gaza, et un autre de 29 ans au torse à l'est du camp de réfugiés d'al-Bureij, dans le centre de l'enclave, d'après le ministère. Au moins 55 autres Gazaouis ont été blessés par des tirs israéliens, selon la même source.

L'armée israélienne ne s'est pas exprimée sur leur décès, mais a indiqué qu'environ 9 500 Palestiniens avaient manifesté en différents points et affirmé que certains avaient lancé des engins explosifs et des pierres sur les soldats postés le long de la frontière. Une porte-parole de Tsahal a déclaré que les soldats avaient riposté avec des moyens anti-émeutes et à balles réelles, «conformément aux procédures opérationnelles en vigueur».

Au moins 257 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis mars 2018, la grande majorité le long de la frontière, et les autres dans des frappes israéliennes en représailles à des actes hostiles en provenance de l'enclave gouvernée par le mouvement islamiste Hamas. Deux soldats israéliens ont été tués depuis cette date.

Ces nouvelles manifestations interviennent une semaine avant une large mobilisation attendue à l'occasion du premier anniversaire de la Grande marche du retour, un mouvement de contestation commencé le 30 mars 2018 contre le blocus israélien et pour le droit des Palestiniens à retourner sur les terres qu'ils occupaient avant la création d'Israël en 1948.

Lire aussi : Israël pourrait être coupable de «crimes contre l'humanité» à Gaza, selon une commission de l'ONU

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»