Maduro se félicite de l'échec du coup d'Etat : Guaido appelle ses partisans à rester mobilisés

Maduro se félicite de l'échec du coup d'Etat : Guaido appelle ses partisans à rester mobilisés© Miraflores Palace Source: Reuters
Répondant à l'appel de Nicolas Maduro, des Vénézuéliens se sont rassemblés devant le palais présidentiel à Caracas, le 30 avril 2019.

Des affrontements entre pro-Guaido et forces de l'ordre vénézueliennes ont suivi l'appel de l'homme soutenu par Washington, à renverser le pouvoir. De son côté, Nicolas Maduro a réussi à rassembler une foule devant le palais présidentiel.

Après une journée de vives tensions au Venezuela, plus particulièrement à Caracas, où l'opposant Juan Guaido, entouré de quelques militaires, a initié le 30 avril une tentative de renversement du pouvoir en place, le président élu Nicolas Maduro a félicité le peuple vénézuélien pour «sa bravoure, son courage et sa conscience».

Simultanément aux épisodes de violences entre les hommes de Guaido et les forces de l'ordre vénézuéliennes, à l'issue desquels l'AFP rapporte un bilan de 69 blessés, Nicolas Maduro a remercié ses partisans qui se sont mobilisés en masse dans la capitale, «face à cette tentative de coup d’Etat».

En quelques heures seulement, après l'appel du chef de l'Etat vénézuélien, des citoyens pro-Maduro se sont en effet rassemblés par dizaines de milliers aux abords du palais présidentiel de Miraflores.

En fin de journée, Juan Guaido a de son côté appelé de ses vœux à une intensification de la mobilisation de ses partisans. Appuyé par le chef de la diplomatie américaine - Mike Pompéo lui ayant ouvertement apporté son soutien dans cette tentative de renversement du pouvoir - l'opposant vénézuélien a en effet expliqué souhaiter une poursuite de «l'opération liberté» : «Nous commençons la phase finale et nous serons dans la rue de manière [...] avec plus de force et de détermination!» a-t-il tweeté.

Après avoir affirmé qu'au moins cinq soldats et deux colonels avaient été blessés par des tirs d'opposants armés, le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé ce 1er mai que des «poursuites pénales» seraient engagées contre les responsables du soulèvement de militaires qui se sont ralliés à Juan Guaido, tout en relativisant leur nombre et leur implication, suggérant que certains avaient été «leurrés» et pensaient prendre part à une autre opération. «Ceci ne saurait rester impuni», a-t-il martelé, dénonçant de «graves délits commis contre la Constitution, l'Etat de droit et le droit à la paix».

La situation au Venezuela n'a pas tardé à engendrer des réactions à l'international. Entre autres déclarations, le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé un coup d'Etat, ayant lui-même fait face à une tentative de renversement au moins de juillet 2016. Pour sa part, au nom des institutions européennes, Federica Mogherini a appelé à «une solution politique, pacifique et démocratique pour sortir des crises multiples qu'affronte le pays».

Lire aussi : Coup d’Etat en cours au Venezuela

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»