Le compte Instagram de la présidence syrienne bloqué «sans justification logique»

- Avec AFP

Le compte Instagram de la présidence syrienne bloqué «sans justification logique»© Marko Djurica/File Photo Source: Reuters
Un portrait du président syrien Bachar el-Assad à Douma (banlieue de Damas) en Syrie, en septembre 2018 (image d'illustration).

La présidence syrienne a annoncé ce 23 avril que son compte Instagram avait été bloqué, une semaine après la fermeture, par le même réseau social, de plusieurs comptes de commandants des Gardiens de la Révolution iraniens.

La présidence syrienne a indiqué ce 23 avril dans un communiqué publié sur d'autres réseaux sociaux que son compte Instagram avait été bloqué «sans avertissement préalable ni justification logique». YouTube avait précédemment bloqué la chaîne de la présidence à plusieurs reprises, selon le communiqué. 

Selon la présidence, cette décision «délibérée» de fermer les chaînes officielles du gouvernement syrien et ses comptes sur les réseaux sociaux fait partie du «siège grandissant» imposé à la Syrie depuis le début du conflit en 2011. 

La présidence a prévenu que d'autres mesures similaires pourraient suivre celle d'Instagram dans le cadre d'une «soft war», littéralement «guerre douce», menée contre le pays, maintenant que «le conflit militaire s'atténue». 

L'AFP n'a pas pu accéder le 23 avril au précédent compte. Un nouveau a été créé, selon le communiqué.

Instagram n'a pas expliqué la raison de cette décision.

Des comptes des Gardiens de la Révolution iraniens également bloqués

La semaine dernière, un porte-parole du réseau social avait affirmé à l'AFP que la mise en conformité avec la législation américaine sur les sanctions avait poussé la plateforme de partage de photos à bloquer plusieurs comptes des Gardiens de la Révolution iraniens. «Nous travaillons avec les autorités gouvernementales d'une manière adéquate pour nous assurer que nous respectons nos obligations légales, notamment celles relatives à la récente désignation [par Washington des Gardiens iraniens comme] organisation terroriste étrangère», avait ajouté le porte-parole sans plus de précisions.

Les comptes de la présidence syrienne sur les réseaux sociaux sont particulièrement actifs depuis le début du conflit et sont devenus une plateforme privilégiée pour la publication de communiqués et de déclarations attribuées au président syrien Bachar el-Assad et à sa femme Asma. 

Lire aussi : Gardiens de la Révolution classés comme «terroristes» : nouvelle crise entre Washington et Téhéran

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»