Pologne : le Congrès juif mondial indigné après la célébration d'un rite jugé antisémite (VIDEO)

Pologne : le Congrès juif mondial indigné après la célébration d'un rite jugé antisémite (VIDEO)
Capture d'écran d'une vidéo diffusée par le site polonais ekspresjaroslawski.pl.

A l'occasion du Vendredi saint, des habitants du village polonais de Pruchnik ont brûlé une marionnette. Censée représenter Judas, elle était affublée d'un grand nez crochu. Le Congrès juif mondial a condamné un rite «ouvertement antisémite».

Les habitants de la localité de Pruchnik (sud de la Pologne) ont célébré le 19 avril le Vendredi saint, l'un des temps forts des fêtes chrétiennes de Pâques. A cette occasion, un rituel vieux du 18e siècle au cours duquel il est de coutume de frapper, pendre à un arbre, puis brûler une marionnette censée représenter la figure de Judas – puni pour avoir trahi Jésus en le livrant aux Romains avant sa crucifixion – a été organisé.

Pratiqué jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, ce rite connu sous le nom de «Jugement de Judas», n'est désormais pratiqué que dans quelques villages du pays. Selon le portail d'information polonais oko.press, il n'avait plus cours à Pruchnik.

Dans plusieurs vidéos relayées sur les réseaux sociaux, on peut apercevoir la marionnette en paille, affublée d'un grand nez crochu et dotée de papillotes, recevoir des coups de bâtons assénés par plusieurs dizaines d'enfants avant d'être brûlée par un adulte et jetée dans la rivière Mleczka.

Cette célébration a provoqué le courroux et l'indignation du Congrès juif mondial. Son vice-président, Robert Singer, a exprimé dans un communiqué publié le 21 avril son «dégoût et [son] indignation devant cette nouvelle manifestation ouvertement antisémite». Et d'ajouter : «Les juifs sont profondément inquiets de cet atroce renouveau de l'antisémitisme moyenâgeux qui a conduit à une violence et des souffrances inimaginables.» De son côté, le même jour, la télévision publique israélienne KAN a estimé que la cérémonie «comportait plusieurs éléments antisémites».

Fin 2018, une crise a opposé la Pologne à Israël après l'adoption d'une loi polonaise perçue dans l'Etat hébreu et aux Etats-Unis comme une tentative d'empêcher les survivants de la Shoah d'évoquer les crimes des Polonais à cette époque. Si le texte a finalement été amendé, les relations polono-israéliennes ne sont pas améliorées pour autant. En février 2019, après des propos polémiques du chef de la diplomatie israélienne au sujet d'un antisémitisme supposément intrinsèque à la Pologne, Varsovie a retiré sa participation à un sommet du groupe de Visegrad prévu en Israël, qui n'a finalement pas eu lieu.

Terre d'accueil des juifs jusqu'au 20e siècle, la Pologne a vu sa population décimée lors de l'occupation du pays par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Six millions de ses habitants, dont trois millions de juifs, auraient péri durant cette période. La communauté juive dans le pays est aujourd'hui évaluée entre 8 000 et 12 000 membres.

Lire aussi : Accusée d'antisémitisme par Israël, la Pologne enterre un sommet de Visegrad prévu à Jérusalem

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»