En Autriche, des dizaines de réfugiés retrouvés morts le jour de l'ouverture du sommet de Vienne

Les réfugiés ont été découverts dans ce camion abandonné au bord de la route.© Krone
Les réfugiés ont été découverts dans ce camion abandonné au bord de la route.

Près de 50 réfugiés sont morts d'asphyxie dans un camion qui était stationné sur une parking dans l'Est de l'Autriche. Ces décès surviennent alors que le sommet de Vienne s'est ouvert ce matin.

Plusieurs dizaines de réfugiés, peut-être jusqu'à 50, ont été retrouvés morts à l'intérieur d'un camion en stationnement jeudi dans l'est de l'Autriche. Il y a d'ores et déjà au moins 20 morts, a confirmé la police locale. Visiblemment, ces hommes étaient abandonnés depuis plusieurs jours, certains corps étant, selon les autorités, déjà en décomposition. Le camion viendrait de Hongrie.

Les membres d'une société d'autoroute ont en effet remarqué, sur l'accotement près de Parndorf, une ville de l'Est du pays un camion stationné ici depuis plusieurs heures. Finalement, les policiers ont fait la macabre découverte en ouvrant ce camion de 7,5 tonnes duquel s'échappait même du liquide de putréfaction, ont rapporté les médias autrichiens.

La police autrichienne a lancé une grande chasse à l'homme pour retrouver le conducteur du camion. Plus tôt ce jeudi, la police autrichienne a d'ailleurs expliqué avoir arrêté trois véhicules suspectés de transporter d'autres migrants. Dans une camionette, ils ont ainsi trouvé 34 réfugiés, dont dix jeunes enfants.

Selon les premiers éléments des enquêteurs, ils seraient morts d'asphyxie. Le directeur de la police, Hanspeter Doskozi a dénoncé «un terrible crime». Ce midi, la ministre de l'Intérieur Johanna Mikl-Leitner, a confirmé cette tragédie. Elle a parlé d'«un jour sombre» et dénoncé «les méthodes méprisables de la Mafia dans toute sa laideur en Autriche». 

Cette affaire qui survient alors que s'est ouvert ce matin le sommet de Vienne, consacré aux migrants. Pour Johanna Mikl-Leitner, c'est la preuve que «l'Union européenne doit prendre une décision rapide concernant les migrants et les réfugiés.» La ministre a estimé que cette catastrophe doit servir de «signal» au niveau européen, et permettre «d'agir rapidement». Angela Merkel, à Vienne pour le congrès a estimé de son côté que de drame était «un avertissement» dans la crise des migrants.

Le Burgenland, région où ont été retrouvés les migrants, est frontalier de la Hongrie, confrontée à un afflux sans précédent de migrants. L'Autriche a eu, depuis le début de l'année 2015, plus de 28 000 demandes d'asile.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales