«Piss nazis» : sur fond de crise migratoire, des néo-nazis urinent sur des enfants à Berlin

L'extrême-droite allemande fait-elle la chasse aux réfugiés?© Thomas Peter Source: Reuters
L'extrême-droite allemande fait-elle la chasse aux réfugiés?

Une famille a été prise à partie, injuriée par deux hommes dans une station de métro berlinoise. Le tort de ces gens? Ressembler à des réfugiés. Cet incident illustre la crispation xénophobe dans le pays alors qu'il fait face à un afflux de réfugiés.

La femme était accompagnée de deux enfants, respectivement âgés de 15 et 5 ans. Ils semblaient, selon les témoins de la scène, être originaires d'Europe du sud. 

Les hommes, visiblement très émêchés, auraient crié à tue-tête: «Nous sommes la race des maîtres» et «Heil Hitler» avant de qualifier la famille de «tas de demandeurs d'asile». Ils auraient également précisé, toujours en référence à l'idéologie nazie, «vous n'êtes pas aryenne». Enfin, pour conclure cette scène, un des hommes aurait uriné sur eux. 

En savoir plus: Une présentatrice de télévision allemande s'indigne de la montée du racisme

La Police berlinoise, alertée par les témoins, a arrêté les deux hommes âgés de 32 et 37 ans. Ces hommes avaient des antécédents judiciaires pour violence physique et étaient connus comme sympathisants de l'extrême-droite violente. En ce qui concerne la famille, celle-ci a été invitée à se faire connaître auprès des autorités. 

Cet incident intervient alors que plusieurs rassemblements anti-immigration ont eu lieu en Allemagne ces derniers temps.

Dans la nuit de lundi à mardi 25 août, c'est un gymnase de la ville de Nauen et devant servir de local d'accueil pour environ 130 réfugiés qui a été incendié dans cette petite ville située près de Berlin. Si la police ne déplore aucun blessé, elle soupçonne «hautement imporbable» que cet incendie ait été accidentel.

A Heidenau, dans l’est de l’Allemagne, des incidents ont eu lieu le 22 août dernier entre des policiers et des militants d’extrême droite protestant contre l’ouverture d’un foyer pour réfugiés dans la ville.

En savoir plus: Allemagne : deuxième jour de manifestations contre l’ouverture d’un centre de réfugiés à Heidenau

La veille, des heurts de même nature avaient fait plusieurs dizaines de blessés près de Dresde, alors qu'un rassemblement à l'appel du parti néo-nazi NPD avait réuni environ un millier de personnes protestant contre l’arrivée prévue de centaines de demandeurs d’asile.

La chancelière allemande Angela Merkel a vivement condamné ces violences. Elle est actuellement en discussion avec son homologue François Hollande afin de mettre en place une politique commune d'asile pour les centaines de milliers de réfugiés qui ont afflué et continuent d'affluer en Europe. A elle seule, l'Allemagne devrait en accueillir 800 000.

En savoir plus: Quand l'Allemagne décide, l'Europe exécute

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales