L'Union européenne pose ses conditions pour un report du Brexit

L'Union européenne pose ses conditions pour un report du Brexit© JOHN THYS Source: AFP
Le président du Conseil européen Donald Tusk.

Le président du Conseil européen a déclaré que le report du Brexit voulu par Londres était possible à condition que le Parlement britannique adopte l'accord de sortie déjà négocié. Et il a laissé entendre que la date du 30 juin ne serait pas retenue.

La demande du Premier ministre britannique Theresa May de repousser la date du Brexit au 30 juin va-t-elle être acceptée ? C'est une éventualité, à en croire le président du Conseil européen Donald Tusk, à condition que Londres se plie aux conditions de l'Union européenne (UE).

«Je crois qu'une courte extension sera possible», a ainsi fait savoir Donald Tusk le 20 mars, à la veille du sommet qui réunira à Bruxelles les dirigeants des pays du bloc européen. Mais pour que ce soit le cas, il faudra que la Grande-Bretagne la conditionne «à un vote positif sur le traité de retrait à la Chambre des communes», a précisé le président du Conseil européen. Autrement dit, le Parlement britannique est sommé d'adopter l'accord déjà négocié par Theresa May, qu'il a jusqu'à présent rejeté.

Et le diplomate européen de souligner que la date du 30 juin était quoi qu'il en soit trop tardive selon plusieurs Etats membres, et faisait peser de «graves risques politiques et juridiques» pour l'UE, selon la Commission européenne. Il est donc peu probable que cette date soit retenue, la demande de report devant être acceptée à l'unanimité par les dirigeants des 27. En tout état de cause, aucune décision ne sera prise à l'issue du sommet a fait savoir Donald Tusk, précisant qu'il ne livrerait qu'une «indication de ce que les 27 sont prêts à accorder en cas de vote positif [du Parlement britannique]». Une «décision formelle» serait, le cas échéant, prise plus tard, sans qu'il soit indispensable de convoquer un nouveau sommet.

Reste à Theresa May de représenter l'accord de divorce qu'elle a conclu avec Bruxelles aux députés britanniques, et cette fois-ci, à leur faire accepter.

Lire aussi : Les députés britanniques excluent un Brexit sans accord avec l'Union européenne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»